Manifestation contre l’obligation vaccinale en Polynésie française

Par Epoch Times avec AFP
3 octobre 2021 11:55 Mis à jour: 3 octobre 2021 16:15

Entre 700 et 1000 personnes, selon la police et les organisateurs, ont manifesté samedi à Papeete contre l’obligation vaccinale alors que seulement la moitié des 280.000 habitants de Polynésie française sont vaccinés.

La loi locale sur l’obligation vaccinale doit entrer en vigueur le 23 octobre, sauf si les recours déposés contre elle devant le Conseil d’État aboutissent. Cette loi concerne notamment toute personne travaillant en contact avec le public.

Les manifestants affirment qu’une pétition contre cette obligation a recueilli 25.000 signatures.

Au point d’arrivée du cortège, devant l’Assemblée de la Polynésie française, des stands tenus par des récalcitrants aux vaccins proposaient des informations sur les effets secondaires des vaccins ou encore de l’assistance juridique pour refuser la vaccination.

« J’ai peur du vaccin et je ne veux pas qu’on me l’impose, ni à moi ni à mes enfants », déclare à l’AFP Orama Ropiteau, une jeune mère au foyer.

A ses côtés, Marie, qui ne souhaite pas donner son nom de famille par « peur des représailles », estime que le vaccin est une « thérapie génique ». Elle se présente comme juriste et enseignante en droit.

« Pour être vacciné, le consentement doit être libre et éclairé, alors qu’il est contraint, puisqu’on est menacé d’amendes et de perdre son emploi si on refuse », explique-t-elle en distribuant une pétition pour demander la fin de l’urgence sanitaire.

L’ivermectine est le traitement le plus défendu par les opposants locaux au vaccin. Ces derniers estiment que ce traitement n’est pas proposé par les autorités car il nuit à la « propagande vaccinale » du gouvernement.

En France métropolitaine, pour le 12e samedi, plusieurs milliers de personnes ont manifesté pour protester contre le pass sanitaire imposé par le gouvernement pour contrer l’épidémie.

 


Rejoignez Epoch Times sur Télégram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.