Shen Yun: la beauté par la tradition – témoignage d’une danseuse

Shen Yun: la beauté par la tradition – témoignage d’une danseuse

Evangeline Zhu, une des premières danseuses de Shen Yun Performing Arts. (NTDTV)

17 octobre 2021

Evangeline Zhu était au Lincoln Center de New York, à quelques heures de monter sur scène, lorsqu’elle a appris la nouvelle : le spectacle n’aurait pas lieu. Shen Yun Performing Arts se produisait depuis 14 ans déjà et il était vraiment rare qu’un spectacle soit annulé, et ce, malgré les pressions du Parti communiste chinois pour faire stopper les représentations par tous les moyens. Evangeline a pensé qu’il s’agissait d’une plaisanterie, mais c’était loin d’être le cas. Une pandémie balayait le monde et les lieux de rassemblement, d’art et de divertissement devaient rester clos.

Il a fallu attendre un an et demi pour qu’Evangeline puisse à nouveau rencontrer son public. En septembre dernier, elle est montée sur scène à Stamford, dans le Connecticut, le cœur rempli de gratitude.

 « C’est assez stimulant », affirme avec enthousiasme la danseuse avant le spectacle. « Cela fait un an que je n’ai pas vu le public. »

Pendant cette période, Evangeline et ses compagnons de danse n’ont pas perdu de temps. Depuis quelques années, la compagnie de danse new-yorkaise fait revivre les anciennes techniques de danse qui se sont perdues en Chine contemporaine.

Le langage du corps

Evangeline affirme que la danse est un langage corporel. « Tu dois utiliser ton corps pour exprimer ce que tu ressens, pour communiquer ton message au public. »

Ainsi, l’ancienne méthode du « shen dai shou », soit « le corps guide les bras et les mains », a révolutionné la danse proposée sur scène par Shen Yun. Cette technique réalise exactement ce que son nom indique : le corps guide les bras et les mains dans le mouvement. Le corps est vivant par le mouvement dans la danse.

« Quand vous pouvez communiquer avec le cœur, c’est l’expression la plus forte », explique Evangeline. « Et puis, vous pouvez communiquer sans aucun mot. »

La force qui anime le mouvement du haut du corps doit commencer au centre du corps, au-dessus du cœur, conformément à l’une des exigences de cette méthode. Ainsi, on danse essentiellement à partir du cœur, ce qui rend la danse encore plus expressive, explique Evangeline. « Après avoir appris cette méthode, notre danse classique chinoise est désormais plus noble, plus claire, et donne au public cette impression de luminosité. »

Il s’agit d’une méthode qui n’apparaît que de nom dans de vieux livres de danse et de pédagogie, mais les explications pour la réaliser et l’enseigner ont disparu. Pourtant, ceux qui connaissent la mission de Shen Yun ont bien compris pourquoi Shen Yun est la seule compagnie de danse à avoir retrouvé cette méthode tant recherchée : Shen Yun cherche à faire revivre la véritable culture traditionnelle chinoise, explique Evangeline.

Depuis le travail de recherche et de réhabilitation des techniques de danse traditionnelles jusqu’à la mise en pratique des valeurs traditionnelles telles que les vertus confucéennes de bienveillance, droiture, bienséance, sagesse et fidélité, Evangeline ajoute que tous les artistes de Shen Yun ont suivi cette voie tracée par la tradition pour offrir au public un spectacle vraiment brillant et prometteur.

« La danse exprime ce que l’on a dans le cœur, et les danseurs de Shen Yun sont, petit à petit, en train de cultiver leur caractère, et de travailler sur leur cœur », confie-t-elle. « Nous nous efforçons de tout faire selon les principes de vérité, compassion, tolérance. »

 

Evangeline Zhu a remporté la médaille d’or dans la catégorie adulte-femme lors du concours international de danse classique chinoise NTDTV 2016. (Larry Dye/Epoch Times)

Une sensation lumineuse

La mère d’Evangeline avait un rêve qu’elle n’a jamais pu réaliser, celui de devenir danseuse. Bien avant la naissance d’Evangeline, elle s’était dit que si un jour son enfant manifestait un quelque intérêt pour le sixième art, elle la soutiendrait. Jeune fille, Evangeline a suivi des cours de danse, mais elle n’a jamais envisagé d’en faire sa carrière – jusqu’à ce qu’elle entende parler de Shen Yun.

« Je pense que c’était un coup du destin », déclare Evangeline. Elle a vu ce qui ressemblait à des êtres éthérés glisser sur la scène, et se souvient de cette sensation physique qui ressemblait à un char tiré par un cheval ailé volant au-dessus d’elle lors de l’ouverture du spectacle. Faire partie de Shen Yun est devenu son rêve.

Voilà une autre chose que Shen Yun fait différemment, selon Evangeline : dès l’ouverture du rideau, le public est invité à plonger dans un monde lumineux, beau et merveilleux.

« Il y a en fait beaucoup de désespoir et d’apathie dans le monde, mais soudain, vous voyez cette scène merveilleuse, qui efface tous les aspects négatifs… Vous voyez un spectacle lumineux, positif et grandiose. Vous faites l’expérience de quelque chose de plus grand que vous, et en quelque sorte les soucis du quotidien semblent disparaître. »

« Une vraie scène du paradis », dit-elle.

« La danse et la musique transcendent les cultures. C’est pourquoi tous les publics comprennent Shen Yun », poursuit Evangeline. « La vérité, la bonté et la beauté sont universelles. »

 « Et je pense que l’art qui peut inspirer et élever les gens est ce qu’il y a de plus beau », ajoute-t-elle. « L’art peut nous élever – je pense que nous avons tous besoin de lui dans nos vies. »

NTDTV a contribué à cet article.