Réflexion sur les principes : vérité, compassion, tolérance

Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit en lisant les mots vérité, compassion, tolérance ?
Par John A. Deller
13 mai 2022 21:23 Mis à jour: 14 mai 2022 12:02

Certains les considèrent comme de nobles principes, voire les reconnaissent comme des préceptes qui sont à la base des religions orthodoxes. D’autres pourront réfléchir au manque de vérité et de compassion qui caractérise notre monde, comme la censure que le régime communiste chinois a exercée sur les lanceurs d’alerte au début de la pandémie et la volonté de dissimuler au monde entier le danger que représentait le Covid-19.

Et si ce n’était pas seulement des valeurs ou des principes admirables, mais quelque chose qui existe et qui a un impact sur nous dans cette vie, même si nous ne nous en rendons pas compte ?

Pour les millions de personnes en Chine et dans le monde qui pratiquent le Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, la vérité, la compassion et la tolérance ont une signification profonde. Le Falun Dafa est une pratique spirituelle enracinée dans les traditions bouddhistes remontant à des milliers d’années et traditionnellement transmise de maître à élève. Le 13 mai 1992, M. Li Hongzhi a présenté le Falun Dafa au public pour que davantage de personnes puissent en bénéficier.

Le Falun Dafa comprend deux composantes principales : des exercices doux suivis d’une méditation, et un travail sur soi reposant sur les principes de vérité, compassion et tolérance (Zhen 真, Shan 善, Ren 忍 en chinois), considérés comme les caractéristiques fondamentales de l’univers.

En 1998, la Commission des sports de l’État chinois a constaté que plus de 70 millions de personnes pratiquaient le Falun Gong en Chine. Sa popularité s’est accrue au fur et à mesure que les gens reconnaissaient son caractère bienveillant et son message simple : vivez votre vie selon les principes de vérité, compassion et tolérance, abandonnez vos attachements négatifs et soyez responsable envers vous-même et les autres.

Aujourd’hui, le Falun Dafa est pratiqué dans plus de 90 pays. Les enseignements de M. Li ont été traduits dans plus de 40 langues.

Notre connexion avec l’univers

La sagesse traditionnelle chinoise fait référence à l’harmonie du ciel et de la terre et au fait que l’univers est lui-même intrinsèquement bon, et qu’en tant que particules de l’univers, les êtres humains portent également cette « bonté » en eux.

Aujourd’hui, la science nous explique que l’origine des particules présentes dans le corps humain remonte à des milliards d’années, jusqu’au Big Bang et juste après, il y a quelque 13,8 milliards d’années.

Jennifer A. Johnson, professeur d’astronomie à l’université d’État de l’Ohio, note que l’être humain adulte moyen est composé de 7000 quadrillions d’atomes (7 x 10 puissance 27), la plupart étant des atomes d’hydrogène, l’élément le plus répandu dans l’univers.

Don Lincoln, chercheur principal au Laboratoire national de l’accélérateur Fermi (Fermilab), près de Chicago, explique qu’un atome est constitué de particules subatomiques encore plus petites, appelées neutrons, protons et électrons. Les quarks et les neutrinos sont encore plus petits. Un électron a une masse quasi nulle, mais pèse en fait 500 000 fois plus qu’un neutrino, et des trillions de neutrinos traversent un être humain chaque seconde.

La science ne peut pas mesurer ou détecter l’existence de toute chose. La caractéristique de l’univers peut, en effet, être Zhen Shan Ren.

La science ne peut pas non plus expliquer pourquoi l’univers a vu le jour, ce qui a précédé le Big Bang ou comment la conscience est apparue chez les êtres vivants. Ces domaines restent l’apanage d’une entité créatrice immanente que nous pourrions bien appeler Dieu, le Tao (la Voie) ou Dafa (la Grande Loi).

Des pratiquants du Falun Dafa à Sydney, en Australie, célèbrent la Journée mondiale du Falun Dafa en organisant un défilé dans le Central Business District. (Sonya Bryskine/Epoch Times)

La persécution et la dignité de Dafa

Bien que tant de personnes aient bénéficié d’une meilleure santé grâce au Falun Dafa et que la moralité de la société chinoise se soit également améliorée, le régime communiste chinois a tenté de mettre fin à cette pratique.

Cette persécution perverse, qui a débuté en juillet 1999 et se poursuit encore aujourd’hui, est l’expression de la haine du communisme envers la religion et envers Dieu.

Cette agression contre le Bien a tout simplement été reconnue très tôt par les pratiquants de Falun Gong et les efforts qu’ils ont déployés au cours des 23 dernières années pour résister pacifiquement et faire connaître la vérité au monde entier sont illustrés par des dizaines de milliers de témoignages émouvants.

On peut citer l’exemple d’un pratiquant en 2001, qui s’est retrouvé sans domicile fixe pour éviter d’être arrêté, mais qui a finalement été séquestré et envoyé dans un centre de détention.

Il a cherché à rectifier tout ce qui n’était pas juste dans tous les environnements qu’il a rencontrés et a expliqué les principes de Dafa aux détenus et aux gardiens, avant d’être rapidement libéré.

« Dans ma cellule de prison, je n’ai pas reproché aux prisonniers de se battre les uns contre les autres. Au lieu de cela, j’ai tenu le raisonnement suivant : ‘En rendant le mal par le mal, les gens ne peuvent qu’apprendre le mal, car vous transmettez à quelqu’un d’autre le mal dont vous avez souffert. Mais si vous rendez le mal par le bien, les gens pourront découvrir le bien et entrevoir un avenir lumineux. Puisque la police a fait semblant d’être gentille avec vous alors qu’elle ne l’est pas vraiment au fond du cœur, vous pouvez percevoir le mal qui est en eux et c’est le mal que vous aurez appris. C’est pourquoi la rééducation par le travail forcé ne peut pas changer la nature d’une personne. Cependant, le Falun Dafa peut changer une personne fondamentalement, en la sensibilisant à la bonté pour toujours, et en la faisant aspirer à la bonté et regarder vers la bonté à jamais.’ Après avoir dit ces paroles, les prisonniers ont cessé de se battre et sont devenus plus attentionnés les uns envers les autres. »

Défendre Zhen Shan Ren

Aujourd’hui, certains observateurs notent que les Ukrainiens ne se battent pas seulement pour eux-mêmes, ils se battent pour le sort du monde libre.

Les pratiquants de Falun Dafa ne se défendent pas seulement contre la persécution imposée par le régime communiste chinois. Ils défendent le caractère bienveillant inhérent à l’univers, pour le plus grand bien de l’humanité.

L’essence divine de notre humanité peut se manifester à travers le principe de compassion qui nous protège, mais aussi sous une forme cachée pas encore apparente.

Traiter les autres avec bienveillance, comme nous aimerions être traités nous-mêmes, prendre la parole pour protéger la vie des autres comme nous aimerions aussi que les autres le fassent pour nous protéger.

Vérité, compassion, tolérance sont de bons principes de vie. Nous pouvons également faire l’expérience de leurs actions divines si nous nous y ouvrons.

Au milieu du chaos et de la confusion apparents qui nous entourent, le 13 mai est l’occasion de se tourner vers l’intérieur et de réfléchir à la signification de Zhen Shan Ren. Le 13 mai est l’occasion de célébrer le Falun Dafa dans le monde entier.

 

John A. Deller est membre du comité de l’association Falun Dafa d’Australie.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles d’Epoch Times.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.