Shen Yun, « c’est mieux qu’une thérapie »

Shen Yun, « c’est mieux qu’une thérapie »

Nicolas Chary, à l’occasion du spectacle Shen Yun, au Corum de Montpellier, le 19 mars 2022. (photo NTDTV)

21 mars 2022

MONTPELLIER  – En ce week‑end de veille de printemps, le Corum de Montpellier bruissait d’une allégresse légère. Shen Yun, célèbre compagnie de danse et de musique classique chinoise, est de retour cette année pour une toute nouvelle programmation.

Nicolas Chary est ancien coordinateur d’une agence de travail temporaire dans le médico‑social. En pleine reconversion, il a repris ses études afin d’évoluer dans les ressources humaines.

« On l’attendait depuis longtemps, ce spectacle. Donc, voir la foule, les sourires, ne serait‑ce que l’orchestre… sentir les notes de musique qui s’élèvent dans la salle… On avait perdu beaucoup, beaucoup. On avait oublié toutes ces émotions, toutes ces sensations et on les retrouve avec plaisir ! »

Nicolas Chary a été enchanté de découvrir la mission que s’est donné Shen Yun : faire revivre 5000 ans d’histoire de la Chine. « On sait que la Chine a une richesse… une culture très importante. Donc c’est une belle œuvre, c’est une belle mission qu’ils se sont donnée. »

 « C’est un spectacle qui fait du bien », déclare Sophie Chabroud, esthéticienne et praticienne en massages, qui a installé son institut à Candillargues, près de Montpellier. (photo NTDTV)

Sophie Chabroud, esthéticienne et praticienne en massages, abonde en son sens. Elle trouve que « c’est une belle mission et que justement, ça effacera un petit peu tout ce côté industrialisé de la vie ! »

Évoluant tous deux dans le domaine de la santé et du bien‑être, M. Chary et Mme Chabroud ont établi un lien entre la musique et le soin.

Mme Chabroud déclare se sentir « légère, apaisée… Je trouve que ce sont des gens qui font du bien… C’est un spectacle qui fait du bien », soulignant ainsi que Shen Yun, « c’est mieux qu’un médicament et c’est mieux qu’une thérapie, en fait ».

M Chary précise que « la musique, mais non seulement, tous les arts, ont une vertu thérapeutique ». Il a été d’autant plus touché que la musique de Shen Yun est produite grâce à un orchestre « live », unique au monde, puisqu’il allie des instruments de musique orientaux à un orchestre symphonique occidental.

« La vraie musique avec un vrai orchestre, c’est formidable. Ce sont des sensations qui sont incomparables et c’est réel, c’est tactile, c’est sensitif. C’est important, c’est formidable ! »

« On est emporté dans cette magie », confie Olivier Boulet-Desbareau, instructeur de pilotes de ligne. (photo NTDTV)

Olivier Boulet‑Desbareau était aussi présent au Corum ce samedi 19 mars. Cet instructeur de pilotes de ligne confie : « C’est très impressionnant de précision, de professionnalisme et les mouvements d’ensemble sont incroyablement synchronisés. Cela paraît presque trop parfait… C’est très impressionnant ! »

Outre l’harmonie présente parmi les danseurs, Monsieur Boulet‑Desbareau s’est aussi enthousiasmé pour le fond de scène numérique animé, technologie unique et brevetée. « On est emporté dans cette magie, il y a des effets extraordinaires avec ce fond d’écran‑là… et l’interaction entre les danseurs et ce fond d’écran ! Ce sont des effets assez impressionnants. »

Sensible à la spiritualité et aux valeurs véhiculées dans les différentes histoires contées, M. Boulet‑Desbareau, tout comme Mme Chabroud, ont été surpris de découvrir la persécution actuelle en Chine.

« Ce qui est impressionnant, c’est que l’on découvre aussi le problème qu’ont les personnes qui veulent pratiquer leur spiritualité contre un régime qui la réprouve », souligne le pilote qui fait référence au tableau dansé évoquant la persécution actuelle du Falun Gong par le Parti communiste chinois.

Tous recommandent de venir voir le spectacle, M. Chary évoquant déjà les futures séances. Shen Yun se produira à Nice, Roubaix, Tours et Paris, et bouclera sa tournée française à Montpellier les 5 et 6 juillet prochains.