Shen Yun : « On frôle la perfection », s’enthousiasme un professeur de conservatoire

Shen Yun : « On frôle la perfection », s’enthousiasme un professeur de conservatoire

René Essart, professeur de trompette au conservatoire de Lille, à l’occasion du spectacle Shen Yun à Roubaix le 17 avril 2022. (NTD)

19 avril 2022

ROUBAIX – René Dessart est trompettiste, soliste d’orchestre lyrique et symphonique. Professeur de trompette au conservatoire de Lille, l’artiste a aussi été le fondateur de l’Académie royale César Franck en Belgique.

Après deux ans d’attente en raison du Covid, Monsieur Dessart était présent au Colisée de Roubaix le 17 avril afin de découvrir Shen Yun.

« Je n’ai jamais rien vu, ni entendu d’aussi beau », s’est enthousiasmé le trompettiste. « On ne sait pas comment dire… je ne trouve pas les mots pour le dire, mais c’est vraiment très prenant d’une part et on sent un engagement de chacun ! »

« Là, je crois que l’on frôle la perfection ! Je le pense, sans vouloir flatter qui que ce soit. C’est exceptionnel ! »

Un orchestre où l’Orient rencontre l’Occident

L’orchestre de Shen Yun est unique car il combine des instruments de musique orientaux avec un orchestre classique occidental.

« Je trouve que cela s’accorde fort bien, mais parce que c’est pratiqué par des instrumentalistes de haut niveau », déclare le professeur.

« C’est merveilleux ! Très bien ! La musique est très bien adaptée, je pense que le compositeur, qu’on a vu sur le programme, ça doit être quelqu’un de très, très haut niveau… comme tout le reste de la troupe, du reste. »

Monsieur Dessart a pu ressentir une émotion intense qu’il exprime ainsi : « Il faut chiffrer ça, quoi… de 1 à 10 ? l’émotion : 10 ! top, top niveau ! Je n’ai jamais ressenti cela, c’est la première fois ! »

Faire renaître un héritage perdu

Quand on lui explique que le terme chinois de « guérir » inclut celui de la « musique », Monsieur Dessart n’est, du coup, pas étonné : « Je pense que, effectivement, ce serait une thérapie… Il faut venir… quelqu’un qui a des idées noires, il doit venir voir ce spectacle ! On est transcendé là, il se passe quelque chose à l’intérieur de soi, on est pris par le spectacle… par l’ensemble des choses ! Les décors sont d’une beauté… c’est d’une précision ! il n’y a rien à dire, sauf que c’est formidable ! »

Dans la Chine traditionnelle, on croyait que l’Art, sous toutes ses formes, était inspiré du divin. Aussi, afin de se rapprocher au mieux du divin et ainsi de sublimer leur art, les artistes pratiquaient la méditation avant de créer.

Aujourd’hui, les artistes de Shen Yun poursuivent cette noble tradition et pratiquent le Falun Dafa. Cette discipline de méditation est basée sur les principes universels de Vérité, Bienveillance et Patience.

Cette spiritualité, René Dessart « le ressent très fort », expliquant ainsi : « Que ce soit au niveau de la danse… Que ce soit au niveau de la musique, même la précision du chef d’orchestre, c’est naturel mais c’est fait avec le cœur ! C’est ça qui vaut tout, c’est ça qui est plus fort que tout ! C’est vrai, c’est authentique, ça vient de profond quoi, on est dedans, complètement ! »

Le professeur Dessart conclut : « La compagnie fait beaucoup de bien autour d’elle avec ça ! »

Pour en savoir plus : https://fr.shenyunperformingarts.org/