Les nombreux bienfaits des algues dans votre assiette

Le 6 août 1945, la première bombe atomique jamais utilisée en période de guerre est lâchée sur la ville d’Hiroshima au Japon. Trois jours plus tard, une seconde bombe atomique est lâchée sur Nagasaki. Des milliers de civils ont été tués par le souffle de l’explosion ou suite aux radiations.

À l’hôpital Saint-François à Nagasaki, de nombreux patients et membres du personnel ont survécu, bien que l’hôpital se soit trouvé à moins de 1,5 km de l’épicentre de l’explosion.

Le Dr Tatsuichiro Akizuki, directeur de l’hôpital et du département de médecine interne, a sauvé les vies de ses patients et du personnel par sa connaissance des concepts traditionnels du yin et du yang. Il interdit à ses patients et employés de manger du sucre ou des sucreries, qui sont des aliments très yin et développent ainsi les énergies.

Le Dr Akizuki prescrivit un régime consistant en des aliments très yang, qui contractent l’énergie, pour contrebalancer le yin extrême et la nature expansive du souffle atomique. Il les nourrit avec des algues, du miso et d’autres nourritures yang, comme le tamari et le sel de mer.

Dans son mémoire, le Dr Akizuki mentionne nominativement 30 personnes – patients et membres du personnel – qui ont suivi son régime. Soixante-et-un ans plus tard, les chercheurs ont découvert que près d’un tiers de ses personnes sont encore en vie, un fait remarquable étant donné que le souffle a tué 90 % des personnes présentes dans un rayon de 1 km autour de l’épicentre, selon les estimations des Nations Unies.

Les bénéfices des légumes de la mer

Selon la perspective macrobiotique du yin et du yang, les algues appartiennent aux légumes les plus yang, considérées comme plus yang que les légumes terrestres en partie car elles poussent dans le sel de mer des océans. Elle sont robustes et ne se décomposent ou ne se désintègrent pas aussi vite que les légumes terrestres. Le processus de séchage rend également les algues plus yang.

Depuis les temps anciens, le genre humain a cultivé et mangé des algues. Les chinois, les coréens et les peuples du sud-est asiatique ont consommé des légumes de la mer depuis des temps immémoriaux. Même des gens dans les pays occidentaux ont la tradition de manger des algues obtenues par le commerce. Aujourd’hui, nous tendons à associer les algues avec la nourriture japonaise, car une grande variété d’entre-elles sont utilisées dans la cuisine japonaise.

Les légumes de la mer n’ont jamais été plus indiqués que dans notre mode de vie high-tech moderne. Jour et nuit, nous sommes bombardés par les Rayonnements électromagnétiques (EMR) de nos téléphones portables, fours à micro-ondes et autres appareils. Bien que l’exposition à EMR de faible intensité ne nous tue pas ou nous rende pas malades immédiatement, une exposition constante pourrait avoir un effet délétère sur notre santé.

Les algues sont l’un des aliments les plus sains de notre planète, chargées en nutriments comme les vitamines, les minéraux et les antioxydants. L’un des effets plus remarquables de manger des algues est leur capacité de nous protéger des radiations. Les algues sont riches en iode et en alginate de sodium, tous les deux efficaces dans la protection et l’élimination des matériaux radioactifs dans notre corps.

Différentes études ont indiqué que la consommation d’algues offre une certaine protection contre les effets néfastes de la radiation.

Le Dr Stanley Skoryna et une équipe de chercheurs de l’université McGill à Montréal ont découvert que le strontium radioactif pouvait être inhibé par des alginates (composants des membranes cellulaires des algues brunes) et être excrété par l’organisme. Une autre étude, conduite par J.F. Stara de l’United States Environmental Protection Agency, indique que l’alginate de sodium, présent dans les algues, pourrait significativement réduire le strontium radioactif dans les os de chats.

Types d’algues

Les algues peuvent être réparties en brunes, rouges et vertes. L’aspect extérieur de l’algue n’est pas pas un bon indicateur de sa couleur véritable. Le kombu sêché et le wakame paraissent vert foncé. L’arame et le hijiki semblent presque noirs, tandis que l’algue rouge peut être rose ou pourpre. Le nori, dont sont faits les feuilles utilisées dans les sushi, a une couleur plutôt verte foncée ou noire.

Voici une classification de quelques algues comestibles parmi les plus populaires :

Algues brunes Algues rouges Algues vertes
Arame
Hikiji
Kombu (kelp)
Wakame
Coralline
Dulse
Nori
Agar agar (kanten)
Chlorella
Spiruline

Les algues rouges et vertes sont plus douces et ont un goût plus neutre que les algues brunes, plus dures et goûteuses. Les algues brunes sont généralement plus nutritives que les algues rouges ou vertes. Une feuille de nori contient environ 16 microgrammes d’iode, tandis que les algues brunes peuvent contenir jusqu’à plusieurs milliers de microgrammes d’iode. Le hijiki contient près de 14 fois plus de calcium que le lait, tandis que les algues rouges et vertes en contiennent près de 7 fois plus.

Ajouter du kombu au riz, aux haricots ou aux plats de légumes pour adoucir leur texture et ajouter des nutriments. (Jonathan Austin Daniels/photos.com)
Ajouter du kombu au riz, aux haricots ou aux plats de légumes pour adoucir leur texture et y ajouter des nutriments. (Jonathan Austin Daniels/photos.com)

Parmi ces légumes de la mer, les algues brunes sont les plus yang. Il est préférable d’en consommer de plus petites portions et d’en avoir moins souvent. Les algues rouges et vertes sont plus douces, neutres et plus yin ; elles peuvent ainsi être consommées plus souvent et en plus grandes quantités.

Le Kombu

Kombu est le mot japonais pour le kelp comestible. Il est appelé haidai ou dashima en chinois. On retrouve des textes mentionnant le kombu jusqu’au 3e siècle av. J.C. en Chine, où il est documenté dans le texte médical Wupu Bencao.

Le kombu est utilisé comme rehausseur de goût dans les plats de nabe, (fondues ou soupes japonaises). Il est également ajouté au riz brun, aux haricots ou aux légumes-racines, pour adoucir la texture de la nourriture. Pour l’utiliser de cette façon, ajouter une bande de 2,5 à 5 cm au plat. Le kombu est aujourd’hui disponible frais, séché ou congelé dans la plupart des épiceries asiatiques.

Nori

 Le nori est probablement le type d’algues le plus courant pour la plupart d’entre nous. Cette algue se présente en fines feuilles de papier de 21×19 cm, qui sont utilisées pour les sushis roulés ou en flocons comme condiments. L’algue nori présente l’une des plus hautes quantités de protéines parmi les légumes marins, près de 50 % de son poids sec.

L'algue nori est une bonne source d'acides gras oméga 3, de vitamine B-12, et de vitamine C. (RusN/photos.com)
L’algue nori est une bonne source d’acides gras oméga 3, de vitamine B-12, et de vitamine C. (RusN/photos.com)

Une feuille de nori contient autant de fibre qu’un bol d’épinards et plus d’oméga 3 qu’un bol d’avocat. Le nori contient de la vitamine B12, essentielle pour la mémoire et la fonction cognitive. Elle est riche en vitamine C, qui est un puissant antioxydant.

Wakame

Dans la médecine orientale, le wakame est un purificateur du sang, soutient les intestins et le système reproductif, et aide à réguler le cycle menstruel. (whitetag/photos.com)
Dans la médecine orientale, le wakame est un purificateur du sang, soutient les intestins et le système reproductif, et aide à réguler le cycle menstruel. (whitetag/photos.com)

 Aux côtés du nori, le wakame est une autre algue largement consommée, qui est utilisée dans les soupes miso et les salades. Selon la médecine orientale, le wakame est un purificateur du sang, il soutient les intestins et le système reproductif et aide à réguler le cycle menstruel.

Le wakame est probablement l’une des algues les plus étudiées. De nombreuses études ont indiqué que la fucoxanthine, un composé trouvé dans le wakame, peut aider à réduire les tissus graisseux.

Vous pouvez mettre de petits morceaux de wakame chaque jour dans vos soupes et environ un demi-bol en salade ou en plat à part.

Dulse

Tout comme le wakame et le nori, le dulse est consommé en soupes et en salades. Des morceaux de 5 à 8 cm de dulse peuvent être consommées quotidiennement ou plusieurs fois par semaine.

Le dulse en flocons ou en poudre peut faire un bon condiment à parsemer sur les plats. Utilisez près d’un quart de cuillère à café par personne et par repas.

D’autres algues comme la chlorella et la spiruline, de la famille des algues vertes, sont connues comme des superaliments et sont souvent utilisés librement comme des compléments alimentaires. En plus des effets anti-radiations, les bénéfices de consommer des légumes de la mer sont nombreux. Un des bénéfices exceptionnels des algues sont leur contenu en iode, un oligoélément absent de la plupart des aliments.

Retrouvez nos dernières publications et conseils santé et bien-être sur notre page Facebook Votre Pause Santé.

Version anglaise : Combating Radiation With Seaweed

 
VOIR AUSSI