10 peurs communes et ce qu’elles révèlent sur votre vraie personnalité

Nous avons tous peur de quelque chose. Certains enfants ont peur de l’obscurité et, bien que beaucoup réussissent à s’en défaire en grandissant, parfois cette peur les hantent encore à l’âge adulte. Pour vous, serait-ce les clowns, les araignées, ou parler en public qui vous effraie?

Peu importe ce qui vous fait peur, cette chose peut vraiment vous prendre en grippe. Ou peut-être votre peur peut-elle révéler quelque chose des profondeurs de votre personnalité? Si vous vous retrouvez dans l’une des 10 peurs listées ci-dessous, vous apprendrez sans doute quelque chose de sidérant sur vous-même en lisant ce qui suit !

La peur de l’obscurité (« nyctophobie »)

Illustration – Shutterstock | Darius Murawski

Si vous avez peur du noir, vous êtes en fait une personne joyeuse d’une exubérance enfantine. Vous êtes merveilleusement créatif – peut-être avez-vous une vocation créative ou un passe-temps favori?

Vous devez votre peur du noir à votre imagination hyperactive. Mais plutôt que de garder les lumières allumées, ce qui vous tient éveillé plus longtemps, optez plutôt pour une veilleuse à faible intensité lumineuse. Mettez votre imagination au service du bien, non du mal. Suivez un cours d’art ou commencez à écrire !

La peur de parler en public (« glossophobie »)

Illustration – Shutterstock | Terdsak L

Si vous avez peur de parler en public, alors bonjour cher introverti ! Vous êtes la personne la plus heureuse du monde lorsque vous êtes seul avec vos pensées, ou peut-être même tout simplement seul. Toutefois, vous appréciez un groupe d’amis très soudé.

Bien que vous aimiez éviter le regard des foules, pas besoin de vous fondre dans la tapisserie. Essayez de sortir de votre coquille en acceptant plus d’invitations sociales de la part de vos amis, de votre famille ou de vos collègues.

La peur des serpents (« ophidiophobie »)

Illustration – Shutterstock | Anton_Ivanov

La revue Live Science suggère que « cette capacité [l’instinct] a aidé les humains à survivre dans la nature », donc ce n’est pas complètement irrationnel. Cependant, bien que vous préoccuper de vos proches soit une vaillante entreprise, ne vous oubliez pas en cours de route. Trouvez un équilibre dans vos relations et assurez-vous de combler vos besoins.

La peur du sang (« hémophobie »)

Illustration – Shutterstock | Linda Bestwick

Si vous avez peur du sang, vous serez peut-être surpris d’apprendre que cela signifie généralement que vous êtes une personne centrée et équilibrée. Vous considérez peut-être votre corps comme un temple et toute menace pour votre santé est tout simplement inadmissible.

Tout comme la peur des serpents, la peur du sang pourrait être profondément enracinée dans des instincts primitifs. Le sang indique un problème, non ? Oui ! Mais ne laissez pas [cette peur] vous faire perdre le contrôle. Mettez à contribution la puissance de votre calme, votre approche centrée de la vie et mettez tout votre coeur dans une pratique de yoga ou de méditation.

La peur des germes (« mysophobie »)

Illustration – Shutterstock | Aaron Amat

Si vous avez peur des microbes, nous n’aimons pas le dire… mais vous êtes peut-être un peu coincé ! Vous aimez sûrement bien que tout soit rangé et vos amis et vos collègues vous « organisent » pour sortir ou travailler, et vous êtes fier de maintenir votre vie bien en ordre. Par conséquent, il se peut que vous ayez parfois de la difficulté à vous détendre.

L’anxiété, comme nous le savons, n’est pas bonne à vivre sur une période trop longue. Osez avoir le courage de littéralement « gâcher [un peu !] les choses » : gardez des chiots, invitez les enfants d’un ami pour une séance de peinture avec les doigts ou organisez une fête.

La peur des araignées (« arachnophobie »)

Illustration – Shutterstock | verbaska

Si vous avez peur des araignées,  bienvenu au club ! Loin de signifier une disposition nerveuse, la peur des araignées est plutôt signe de force et de grandes compétences en leadership. Souhaitez-vous être chef d’équipe ou patron au travail?

Mais personne ne peut être à tout moment un leader. Faites une pause et laissez la place à d’autres pour un moment.

La peur des clowns (« coulrophobie »)

Illustration – Shutterstock | nito

Si vous avez peur des clowns, vous ne supportez pas la malhonnêteté. Vous vous attendez à ce que les autres fassent preuve de vérité et de transparence à votre égard, de la même façon que vous le faites pour eux.

Mais qu’en est-il de la science-fiction ? Des bals masqués ? Des fêtes costumées ? La duplicité peut parfois être très amusante, alors commencez à explorer votre côté idiot !

La peur d’être seul (« monophobie »)

Illustration – Shutterstock | PR Image Factory
Si vous avez peur d’être seul, vous êtes probablement un papillon social. Vous aimez recevoir et être entouré d’amis et vous vous trouvez souvent dans une relation – même si c’est avec la mauvaise personne… Or, la capacité d’être seul est vitale pour votre bien-être mental à long terme. Assurez-vous d’avoir suffisamment de temps libre. Si vous ne savez pas quoi en faire, adoptez un nouveau passe-temps ! Nous recommandons de cuisiner – faire d’une pierre deux coups !

La peur des hauteurs (« acrophobie »)

Illustration – Shutterstock | Pressmaster

Si vous avez peur des hauteurs, préparez-vous à recevoir un coup pour l’ego : vous êtes un être humain assez complexe. Oui, vous aimez rencontrer de nouvelles personnes et êtes toujours prêt à vivre de nouvelles expériences, mais d’un autre côté, vous avez très peur de l’inconnu. Est-ce un paradoxe ?

En fait, ce n’est pas le cas. Pensez-y bien. Pour avoir développé une peur des hauteurs, vous avez, au départ, dû essayer quelque chose d’audacieux. Conseil d’expert : essayer de vous simplifier la vie !

La peur des foules (« agoraphobie »)

Illustration – Shutterstock | G-Stock Studio

Si vous avez peur des foules, alors vous aimez beaucoup votre espace personnel. Physiquement et émotionnellement, vous n’aimez pas que les gens s’approchent trop près de vous, à moins que ce ne soit selon vos conditions.

Cela veut dire que vous vivez probablement seul, mais bien que prendre soin de vous soit une grande qualité, vous risquez d’être absent [pour les autres]. Apprenez à mieux connaître les gens que vous côtoyez dans votre vie et invitez-en d’autres à y entrer.

En fin de compte, avez-vous mis le doigt sur votre peur et avez-vous appris quelque chose de nouveau aujourd’hui ? N’hésitez pas à partagez cet article avec tous les autres qui ont, eux aussi, déjà eu des frissons !

 
VOIR AUSSI