5 affections alarmantes liées aux pieds enflés. Le no 5 est l’insuffisance cardiaque

Notre corps nous donne souvent des signes avant-coureurs lorsque les choses ne fonctionnent pas comme elles le devraient. Des maux de tête aux douleurs à l’estomac, l’inconfort que nous ressentons lorsque nous sommes affaiblis ou malades est la façon dont notre corps nous fait savoir que quelque chose ne tourne pas rond.

Très souvent, nous ressentons toutes sortes de symptômes et savons les reconnaître pour ce qu’ils sont. Une simple toux peut signifier un rhume ou une grippe, des pieds enflés peuvent être le résultat de se tenir debout ou de marcher toute la journée sans aucun repos.

Pourtant, de nos jours, nous savons de plus en plus que de simples symptômes comme ceux-ci peuvent indiquer des problèmes de santé plus graves, parfois très graves, dont nous ne sommes pas conscients. Il existe cependant des moyens de les reconnaître quand c’est le cas. Très souvent, ces symptômes sont associés à d’autres signes révélateurs qui, dans l’ensemble, indiquent le véritable problème. L’identification de ces premiers symptômes peut parfois faire toute la différence.

Ici, nous allons nous concentrer sur les pieds enflés. Plus longtemps nous sommes debout sur nos pieds, plus ils peuvent enfler en raison de la pression exercée sur eux et du sang qui s’accumule dans les parties inférieures de notre corps. Une certaine enflure est une chose normale qui se produit. Lorsque les coureurs achètent des chaussures, ils en tiennent même compte et la plupart des experts en chaussures recommandent une pointure plus grande pour compenser.

Pourtant, il y a des cas où ce symptôme pourrait indiquer un problème plus grave qui ne devrait pas être ignoré. Voici cinq raisons pour lesquelles il ne faut peut-être pas ignorer l’enflure de vos pieds – et comment reconnaître la différence :

(Illustration – Shutterstock | Toa55)

1. Ostéoarthrose

Avec l’âge, le risque de développer de l’arthrite augmente de plus en plus et la forme la plus courante d’arthrite, appelée arthrose, peut sérieusement entraver votre mobilité si elle n’est pas traitée.

L’arthrose survient lorsque le cartilage entre les os commence à s’éroder, souvent en raison d’une utilisation excessive et de mouvements répétitifs. Cela signifie que les articulations les plus fréquemment utilisées comme celles des mains, des épaules, des hanches, des genoux et des pieds sont souvent celles qui sont touchées en premier et celles qui peuvent présenter les symptômes le plus tôt.

La douleur est l’un des symptômes les plus évidents de l’arthrose pour des raisons évidentes. Mais l’enflure autour des articulations est un autre moyen rapide de déceler un problème. Les tissus mous autour de l’articulation peuvent s’enflammer sous l’effet de la friction et de la douleur, ce qui peut faire enfler les zones touchées par l’arthrite.

Donc, si vous remarquez que vos pieds ou vos chevilles font mal lorsque vous les bougez et que les zones autour de vos articulations commencent à enfler, dites-le à votre médecin. Il existe des crèmes stéroïdes qui peuvent aider à soulager la douleur et rendre la vie plus facile à gérer lorsque vous essayez de rester mobile dans cet état.

(Illustration – Shutterstock | siam.pukkato)

2. Entorse de cheville ou os fracturé

La plupart des athlètes ont déjà eu les pieds enflés à un moment ou à un autre, surtout si vous pratiquez un sport particulièrement impitoyable comme le tennis, le basketball ou la course. Bien qu’un certain gonflement du pied soit normal pendant un exercice intense, tout gonflement prolongé ne l’est pas et peut être un signe qu’il s’agit en fait d’une blessure persistante qui nécessite plus qu’une simple journée de repos.

Les coureurs en particulier peuvent souffrir d’une condition appelée « fracture de stress », qui se produit lorsque trop de pression est exercée sur l’os en raison d’une utilisation excessive ou d’une augmentation rapide du kilométrage. L’os souffre de petites fractures le long des points de pression qui peuvent continuer à se développer si elles ne sont pas traitées et finir par provoquer une rupture complète.

Celles-ci, ainsi que les entorses à la cheville ou au pied, peuvent être facilement identifiées par un gonflement qui ne se résorbe tout simplement pas une fois l’exercice terminé. Si vous terminez une course ou un événement sportif et que vous continuez à ressentir une douleur persistante dans une zone concentrée de votre pied ou de votre cheville, surtout si la douleur s’accompagne d’une enflure, ne l’ignorez pas ; commencez par la traiter avec de la glace et informez votre médecin si la douleur ne s’estompe pas. Continuer à faire de l’exercice sur la zone affectée ne peut qu’aggraver la blessure et le temps de récupération sera beaucoup plus long si vous laissez une fracture de stress ou une entorse continuer à s’aggraver.

(Illustration – Shutterstock | Phat1978)

3. La goutte

Environ 4 % de la population adulte américaine souffre de la goutte, une forme d’arthrite dans laquelle des niveaux anormalement élevés d’acide urique forment des cristaux acérés dans une articulation qui peuvent causer une douleur intense et soudaine.

Dans la plupart des cas, la goutte n’est pas mortelle, mais la goutte chronique peut causer de gros amas de cristaux d’acide urique appelés « tophi » qui peuvent s’infecter et mettre la vie en danger. Il est donc important de bien diagnostiquer la maladie et d’apprendre à la gérer. Il s’agit de consulter un médecin dès le début des symptômes, ce qui lui permettra de poser un diagnostic et de recommander un plan de traitement.

La goutte ne présente pas toujours les mêmes symptômes pour tout le monde, mais la façon la plus facile de la reconnaître est souvent une douleur aiguë, souvent la nuit ou après une maladie prolongée, accompagnée d’une enflure autour de la zone affectée ou dans le gros orteil. Même si les symptômes commencent à s’atténuer après un certain temps, il peut y avoir des poussées subséquentes dans d’autres articulations et parties du corps qui devraient indiquer qu’il est temps d’appeler le médecin.

(Illustration – Shutterstock | ArtFamily)

4. Pré-éclampsie

Si vous n’êtes pas enceinte, ceci ne s’applique pas à vous, mais si vous attendez un bébé, il est très important de faire le suivi de votre santé en général lorsque vos pieds commencent à enfler.

Lorsqu’une femme est enceinte, son corps produit près de 50 % plus de sang et d’autres liquides pour compenser toutes ces tensions et pressions supplémentaires. Il y a une augmentation massive du flux sanguin à mesure que la nouvelle vie à l’intérieur de l’utérus se développe, des liquides supplémentaires sont nécessaires pour aider à assouplir les articulations afin de les aider à prendre de l’expansion et à réduire la pression du gain de poids rapide.

Ce liquide supplémentaire et tout le travail que le corps doit faire peuvent parfois causer une accumulation de liquide dans les mains et les pieds, ce qui peut rendre vos chaussures ordinaires inconfortables et votre alliance un peu serrée. Bien qu’une certaine quantité de gonflement soit considérée comme parfaitement normale, tout gonflement rapide associé à une hausse de la tension artérielle peut être un signe que la femme enceinte souffre d’une affection appelée pré-éclampsie.

La seule façon de la guérir est l’accouchement – c’est un peu affolant de penser ainsi – mais la laisser sans traitement peut causer des problèmes de santé beaucoup plus graves pour la mère et le bébé. Si vous remarquez que vos pieds ont commencé à enfler rapidement et de façon inattendue, il est crucial de le faire savoir à votre gynécologue et de prendre un rendez-vous immédiatement pour vous assurer que tout va bien.

(Illustration – Shutterstock | Jan Mika)

5. Insuffisance cardiaque

La cause la plus grave du gonflement des pieds est probablement l’insuffisance cardiaque. Heureusement, ce symptôme peut vous aider à identifier les problèmes cardiaques aux premiers stades et, espérons-le, à obtenir un traitement beaucoup plus tôt.

Lorsque le muscle cardiaque cesse de fonctionner correctement, s’affaiblissant ou souffrant d’obstruction des artères, il lutte pour pomper efficacement le sang dans tout le corps. Cela peut causer de gros problèmes dans les extrémités du corps, laissant le sang s’accumuler dans les mains et les pieds lorsque le corps est incapable de le pomper correctement jusqu’au cœur et de l’évacuer à nouveau.

Tous les cas de pieds enflés ne sont pas préoccupants dans l’immédiat. Cherchez toujours d’autres signes avant-coureurs. Selon l’American Heart Association, il est rare que l’insuffisance cardiaque n’entraîne qu’un seul symptôme, comme l’enflure aux extrémités. Si l’enflure de vos pieds ne disparaît pas et que vous éprouvez d’autres symptômes comme des étourdissements, un essoufflement ou des douleurs thoraciques, il est important d’obtenir des soins immédiatement.

Avis de non-responsabilité : cet article est fourni à titre d’information seulement et ne remplace pas un avis médical professionnel.

 
VOIR AUSSI