Des femmes en burkini dans une piscine de Toulouse: pour certaines c’est «de la provocation», estime le maire

Par Emmanuelle Bourdy
26 juin 2022 09:51 Mis à jour: 26 juin 2022 11:04

Le burkini continue de faire parler de lui. Bien que ce maillot couvrant entièrement le corps soit interdit par le règlement des piscines municipales toulousaines, plusieurs femmes sont passées outre.

Alors même que le Conseil d’État a confirmé, ce mardi 21 juin, l’interdiction du port du burkini dans les piscines municipales, plusieurs femmes ont bravé cette interdiction à la piscine municipale Alfred Nakache, à Toulouse (Haute-Garonne), ainsi que le rapporte La Dépêche.

Une question d’hygiène, mais aussi « une entrave pour un sauvetage optimal »

Plusieurs usagers ont été choqués de découvrir qu’une petite dizaine de femmes avaient revêtu ce maillot couvrant dans la piscine Alfred Nakache ces derniers jours. Elles ont été vues au bord du bassin, mais également dans l’eau. Un panneau indique pourtant, à l’entrée même de l’établissement, que ces maillots sont interdits.

Certains estiment qu’on ne devrait pas ainsi placarder sa religion, d’autres encore mettent en avant le principe de laïcité bafoué. Des habitués ont même envoyé des courriers à la mairie pour signaler le problème. Quoi qu’il en soit, si le règlement interdit cette tenue dans l’espace de baignade, c’est avant tout pour une raison d’hygiène, mais également de sécurité, car ces vêtements sont « une entrave pour un sauvetage optimal », précise la municipalité.

Sans compter que « plus la tenue vestimentaire est couvrante, plus elle transporte de matière organique polluant l’eau et créant ainsi des chloramines », détaille encore la municipalité, ajoutant que ces chloramines « nuisent à la santé, non seulement des baigneurs, mais aussi des maîtres-nageurs sauveteurs ».

Le maire de Toulouse demande l’application stricte du règlement intérieur

Le maire de la Ville rose, Jean-Luc Moudenc, a d’ailleurs rappelé qu’il serait intransigeant sur cette question et demande une application stricte des règles. Interrogé ce jeudi 23 juin, il a mentionné que « quelques dames avaient échappé au dispositif de sécurité », ainsi que le relate Actu Toulouse. Le personnel aurait ensuite demandé à ces personnes de quitter les lieux, ajoute l’édile, qui estime que « certaines viennent visiblement faire de la provocation ».

Dorénavant, les maîtres-nageurs devront faire usage de leur autorité et rappeler le règlement intérieur si nécessaire. « Des informations ont été affichées à l’entrée des piscines à l’attention des usagers », stipule la municipalité. Le règlement intérieur des piscines municipales toulousaines indique que seul le maillot de bain traditionnel, une ou deux pièces est autorisé pour les femmes, le bonnet de bain étant également de rigueur.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.