Bien se chausser pour ne pas avoir mal

En moyenne, on ne fait que 5 117 pas par jour, cela représente à peu près 1,5 km. Bien que les habitudes de marche soient peu étudiées, le citadin sait que la distance qu’il parcourt quotidiennement est nettement supérieure à la moyenne.

La marche est idéale pour la santé cardiovasculaire, l’humeur et la longévité. Mais avant de vous en réjouir, pensez que la marche dans des chaussures mal fabriquées, entravées par  des talons hauts, provoque souvent des douleurs.

«Vos pieds vont porter  toute une vie de déplacement », déclarait le Dr Paul Betschart, podologue au Midtown Podiatry. « À New York, il faut marcher ou vous faites faillite, vous ne pouvez pas prendre à chaque fois un taxi. »

La fondation d’un corps sain

« Plus vous marchez, plus vous mettez vos pieds sous tension et plus vous risquez de souffrir », dit-il. Une évaluation du nombre de podologues contenus dans l’annuaire téléphonique confirme cette déclaration.

C’est comme pour tout, la santé d’une quelconque partie du corps n’est pas isolée. Des problèmes au pied touchent notre posture, notre allure et l’amplitude de nos mouvements, qui à leur tour, affectent tout le reste.

« Très souvent, les gens en surpoids ont des problèmes de pieds et ne peuvent pratiquer d’exercice », constate Paul Betschart. «S’ils peuvent maîtriser cette douleur, ils pourront contrôler leur poids en faisant de l’exercice. Et s’ils parviennent à contrôler leur poids, leurs pieds seront moins douloureux.»

Tout le monde n’a pas mal aux pieds, mais chacun pourra bénéficier de certaines mesures préventives. La douleur au talon est la manifestation  la plus fréquente, suivie par les oignons, les cors, les durillons et les infections fongiques qui sont évitables.

Être correctement chaussé

«Il faut une chaussure qui vous permette de marcher confortablement sans vous blesser », explique Paul Betschart.

Cela semble relever du bon sens, non? Mais beaucoup de femmes (et d’hommes aussi) sacrifient la fonction pour la forme. La partie supérieure de la chaussure ne doit pas trop serrer les orteils. Par ailleurs, le manque de soutien de la voûte et un rembourrage insuffisant peuvent perturber l’équilibre.

Les amoureuses des escarpins ne doivent pas abandonner leurs collections, mais limiter l’usage des talons pour de courtes distances ou une utilisation en intérieur.

« Il y a 40, 50 ans les femmes se promenaient tout le temps en chaussures à talons hauts. Maintenant nous commençons à porter plus facilement des chaussures confortables pour aller travailler ou faire une longue marche », continue Paul Betschart. « Porter des talons de temps à autre n’est probablement pas un problème. »

Mais ces chaussures ne sont pas forcément les meilleures. Des ballerines, qui n’offrent plus une protection ni un maintien suffisant à la structure du pied, peuvent aussi conduire à des douleurs et à des blessures.

Un petit mot à propos de la douleur au talon

La douleur au talon est la plainte la plus fréquente, mais également la plus facile à résoudre. Pour les personnes obligées de se tenir debout ou de marcher toute la journée, c’est un peu plus difficile à prévenir, mais pour les autres, cela se résume à protéger le pied et à apprendre à prévenir les nouveaux risques ou à supprimer les douleurs.

La douleur au talon, également connue sous le nom de fasciite plantaire, est une inflammation du tissu conjonctif qui s’étend de la base des orteils à la voûte plantaire, au point où il s’insère dans l’os du talon. Marcher sur le bord du pied est la cause la plus fréquente de la fasciite plantaire. Au fil du temps, cela provoque une inflammation.

Les podologues utilisent diverses méthodes pour corriger cela. Pour commencer, les anti-inflammatoires et les packs de glace afin de réduire la douleur, une orthèse pour régler la position du pied et surtout, le patient doit apprendre à marcher correctement avec des étirements, des exercices et une thérapie physique.

Mise en garde et considérations

1. L’exercice muscle les pieds et les jambes et améliore la circulation sanguine, ce qui est particulièrement important lorsque l’on prend de l’âge ou que l’on souffre de diabète.

2. Assurez-vous de bien vous sécher entre les orteils pour prévenir des mycoses et autres infections fongiques.

3. La posture est affectée par le pied. Voyez si vos jambes font la même longueur. Une scoliose ou d’autres tensions structurelles pourraient aussi contribuer à cette douleur au pied.

4. L’été arrivé, il n’y a pas de problème à porter des sandales, mais assurez-vous qu’elles fournissent un soutien approprié. Optez pour des chaussures appropriées pour de longues périodes de marche.

5. Utilisez des chaussures de sport adéquates. « Si vous êtes un coureur, portez des chaussures de sport à cet effet, n’utilisez pas de baskets qui n’offrent pas assez de soutien, ni assez de rembourrage. Si vous jouez au basket-ball ou au tennis, il faut avoir des chaussures adaptées aux déplacements latéraux. Des chaussures de sport à talons élevés peuvent provoquer une instabilité de la cheville si vous faites des mouvements latéraux », ajoute Paul Betschart.

6. Les pieds nus: les arts martiaux, les danseurs modernes ont tendance à souffrir de blessures dues à l’impact. «Les gens ne sont pas habitués à être pieds nus dans la société moderne, donc le pied est plus tendre », explique Paul Betschart qui n’est pas contre le port des chaussures donnant une sensation de pieds nus comme les Vibram Five Fingers, mais qui prévient que le corps a besoin de faire la transition vers une nouvelle façon de bouger.

 
VOIR AUSSI