Comment les banques d’alimentation portables fabriquées en Chine peuvent espionner les utilisateurs

Par Alex Wu
8 août 2022 17:19 Mis à jour: 9 août 2022 07:30

Un média en Chine continentale a récemment révélé que les banques d’alimentation portables fabriquées en Chine peuvent écouter et localiser les utilisateurs. Elles sont disponibles sur le marché chinois et ne sont pas réglementées par le régime.

Le périodique Ban Yue Tan a rapporté le 27 juillet que ces dernières années, on trouve sur le marché des banques d’alimentation capables d’écouter et de localiser les personnes. Elles sont dotées également d’autres fonctions qui permettent d’espionner les utilisateurs. Il suffit de modifier une carte SIM de communication intégrée pour transformer la banque d’alimentation en un dispositif d’écoute et un traceur, permettant de surveiller à distance et de déterminer sa position partout et à tout moment.

Selon l’article, lorsqu’un habitant de la ville de Guiyang, nommé M. Wang, a fait réparer sa batterie, le technicien y a trouvé un dispositif d’écoute et de localisation. Dès que la fonction à distance serait activée, a expliqué le technicien, la vie de M. Wang pourrait être « diffusée en direct » à son insu.

Ces types de banques d’alimentation varient en couleur et en style, mais la plupart d’entre elles ont des fonctions telles que « surveillance et enregistrement à distance » et « positionnement précis ». Elles peuvent aussi être personnalisées. Leur prix varie de 300 à 600 yuans (de 45 à 90 € environ), et elles sont vendues sur certaines places de marché en ligne chinoises.

Le journaliste de Ban Yue Tan a commandé un tel bloc d’alimentation, a suivi les instructions pour télécharger une application appelée « GPS365 » sur un téléphone portable. Il a utilisé les informations de connexion fournies par le vendeur pour voir toutes les fonctions telles que la localisation, la trajectoire, la clôture électronique, les contacts et les messages sur la page Web de son téléphone portable. Le journaliste a cliqué sur « localisation » et a constaté que la trajectoire du déplacement du support de la batterie pouvait être clairement détectée et enregistrée dans tous types de lieux, même dans le métro et les parkings. L’emplacement n’affectait jamais la précision de la fonction de positionnement.

Le vendeur a également indiqué au journaliste que si la fonction « commande vocale » est configurée dans l’application, la fonction d’enregistrement sera activée pour enregistrer tous les sons autour de la banque d’alimentation à partir de 50 décibels, et les transmettre automatiquement au téléphone portable.

Dispositif d’espionnage personnalisé

La plupart des vendeurs sur les marchés en ligne s’engagent à ce que les clients puissent choisir les fonctions, la couleur et le style des batteries.

Une banque d’alimentation de fabrication chinoise doté de fonctions de positionnement et d’enregistrement. (Un site Web chinois/Capture d’écran via Epoch Times)

Xia Guijun, chef de produit au centre de réseau de China Mobile Guizhou Company, a expliqué aux médias qu’il est très facile de convertir une banque d’alimentation en dispositif d’écoute et en traceur.

« Il suffit de mettre une carte SIM de communication alimentée par la batterie dans la banque d’alimentation, qui est connectée à Internet par des signaux sans fil, et les données seront transmises au serveur désigné. Celui qui l’utilise pour espionner un individu équipé de cette banque d’alimentation envoie une requête au serveur avec une application mobile spécifique pour obtenir les données précises de positionnement et l’enregistrement des données via la carte SIM. »

Outre les banques d’alimentation, les haut‑parleurs Bluetooth, les prises de courant, les briquets et d’autres appareils d’usage quotidien sont souvent convertis en dispositifs d’écoute et en traceurs pour espionner les individus en Chine continentale. De nombreux vendeurs commercialisent ces dispositifs d’espionnage affirmant qu’ils sont « antivol » et « empêchent les personnes âgées et les enfants de se perdre ».

À l’heure actuelle, le régime communiste chinois n’exige pas que les produits tels que les traceurs GPS soient certifiés, et il n’existe aucune réglementation contre l’ajout de fonctions d’enregistrement sur les appareils.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.