De jeunes chrétiennes «voilées»: un nouveau phénomène apparu sur TikTok

Par Emmanuelle Bourdy
8 juin 2022 19:00 Mis à jour: 8 juin 2022 19:00

Un nouveau phénomène est apparu sur TikTok. Des jeunes femmes et des adolescentes, notamment de religion catholique, s’affichent voilées sur le réseau social. Elles expliquent leurs motivations. Selon une sociologue, il s’agirait d’un « brouillage des frontières » entre religions.

De plus en plus de jeunes filles, qui se revendiquent souvent chrétiennes, publient sur TikTok de courtes vidéos en se montrant avec un voile sur la tête. S’agit-il d’une marque de religiosité, d’une question identitaire ou d’une mode ? La Croix a mené l’enquête face à l’ampleur que prend ce phénomène sur le réseau social.

« Un recommencement, une autoprotection, un renforcement dans la foi »

Lorsqu’on demande à ces « tiktokeuses » la raison qui les pousse à porter un voile, les réponses sont très variées, à l’image notamment de leurs religions respectives, certaines étant catholiques, d’autres protestantes ou encore orthodoxes.

Héléna, une jeune femme âgée de 22 ans, a raconté son expérience auprès de La Croix. Étant encore « athée » il y a deux mois, elle dit s’être réfugiée dans la prière après avoir traversé des « problèmes personnels ». La jeune femme, qui porte une mantille à la messe, explique que son voile, « trop stylé », signifie pour elle « un recommencement, une autoprotection, un renforcement dans la foi ». Elle s’est même engagée dans un parcours de catéchumène, précise le quotidien.

Relayant un passage biblique, la première épître de Saint Paul aux Corinthiens, certaines de ces jeunes femmes citent : « Toute femme qui prie ou prophétise sans avoir la tête couverte fait honte à sa tête : c’est exactement comme si elle était rasée. » Par ailleurs, l’expression « Que Dieu nous facilite » est également mentionnée parmi les arguments, alors que celle-ci est issue de la tradition islamique.

Un « brouillage des frontières » entre religions

Isabelle Jonveaux, spécialiste des religions en ligne, a analysé ce phénomène qui a vu le jour il y a environ quatre mois et connaît un franc succès, essentiellement auprès des moins de 25 ans. Elle fait remarquer dans les colonnes de La Croix que « depuis les années 1970-1980 on assiste, dans les pratiques individuelles des croyants chrétiens, à beaucoup de brouillage des frontières entre ce qui relève de leur propre tradition et ce qui relève d’influences extérieures ». Elle précise en outre qu’Internet et les réseaux sociaux ont amplifié cet apport venu des religions orientales.

De plus, la spécialiste souligne que « depuis Vatican II, tout ce qui relève des pratiques corporelles – comme le jeûne – a beaucoup perdu de vitesse ». De ce fait, on assiste à un « manque de contraintes dans le catholicisme » et celui-ci serait « comblé par des pratiques parfois issues d’autres traditions religieuses ». Selon elle, ces tiktokeuses aspireraient à « écouter et regarder de tout dans une forme d’œcuménisme ». Elle pense qu’elles cherchent à « retrouver des formes concrètes d’ascèse » afin de se reconnecter à une vie spirituelle plus profonde.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.