La Floride a désormais l’un des taux de COVID-19 les plus bas des États-Unis

Par Jack Phillips
31 octobre 2021 12:11 Mis à jour: 31 octobre 2021 16:57

Selon les données fournies par le gouvernement, la Floride a affiché cette semaine le taux de cas de COVID-19 le plus bas des États américains.

« Sans décret ni confinement, les cas de COVID-19 en Floride ont diminué de 90 % depuis août », a déclaré mercredi le gouverneur Ron DeSantis sur le site de son administration. « En plus des cas, les hospitalisations ont chuté dans notre État. Ce résultat a été obtenu en rendant les traitements par anticorps monoclonaux et les vaccins largement disponibles dans tout l’État, tout en protégeant les Floridiens contre les excès du gouvernement. »

Les données fournies par le ministère de la Santé de Floride montrent que l’État compte 9 cas pour 100 000 habitants, il est à égalité avec Hawaï en tant qu’État avec le taux de cas le plus bas. Les territoires américains tels que les îles Vierges américaines, Porto Rico, les Samoa américaines et les îles Mariannes du Nord présentent des taux de prévalence plus faibles.

La moyenne des États-Unis est de 21 cas pour 100 000 personnes, selon les données, qui compilent les résultats d’organismes publics et locaux, du ministère fédéral de la Santé et des Services sociaux, des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et d’autres organismes.

Depuis août, selon un communiqué du bureau de M. DeSantis, les cas de COVID-19 chez les écoliers ont diminué d’environ 87 %, tandis que les cas chez les adultes âgés de 18 à 24 ans ont diminué de 93 %.

Cette année, M. DeSantis a décidé de sanctionner les entreprises et institutions qui rendraient le vaccin contre le COVID-19 obligatoire, et, entre autres directives, il a également interdit que les écoles obligent les élèves à porter le masque en intérieur.

Mais la position du gouverneur républicain contre le port du masque et l’obligation de se faire vacciner a suscité de vives critiques de la part de l’administration Biden et des responsables de la santé de la Maison Blanche. Au cours de l’été, lorsque les cas de COVID-19 augmentaient en Floride, le gouverneur DeSantis faisait régulièrement la une des journaux pour sa gestion de la pandémie.

Les responsables de la santé de l’État ont annoncé que la Floride comptait désormais parmi les plus faibles taux de COVID-19 aux États-Unis. Les données fournies par l’État lundi montrent que le nombre de cas diminue pour la huitième semaine consécutive.

Durant l’été, l’« État du soleil » (la Floride) a connu un pic d’environ 17 000 patients hospitalisés pour le COVID-19. Aujourd’hui, ils sont moins de 2 300, selon l’Association des hôpitaux de Floride.

« Nous avons consulté une étude de l’Université de Floride qui indique qu’environ 80 % de la population a un certain type d’anticorps maintenant, ce qui se rapproche de l’immunité collective, donc c’est exactement là où nous voulions arriver », a déclaré Alan Harris, directeur des urgences du comté de Seminole, à Fox35 au début de cette semaine.

Jeudi, M. DeSantis et d’autres hauts fonctionnaires de l’État ont intenté une action en justice contre le président Joe Biden, la NASA, l’administrateur de la NASA, Bill Nelson, et plusieurs membres du Bureau de la gestion et du budget de la Maison Blanche et du ministère de la Défense au sujet du décret imposé aux travailleurs et aux contractuels fédéraux, annoncé par le président le mois dernier.

L’action en justice fait valoir que la NASA et d’autres agences « opèrent souvent en Floride, ont des relations contractuelles courantes avec la Floride et cherchent et continueront de chercher à imposer les exigences illégales de l’administration Biden en Floride ».


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.