« Des gens comme moi, il y en a de plus ne plus » : à 66 ans, Frédéric cherche un travail pour pouvoir retrouver un logement

Par Nathalie Dieul
17 mai 2022 22:28 Mis à jour: 17 mai 2022 22:28

Après le décès de son épouse, sa retraite ne suffisait plus à payer son loyer malgré le fait qu’il a travaillé toute sa vie. À 66 ans, Frédéric a dû quitter la maison qu’il louait et se retrouve dans un hôtel pour un mois, période pendant laquelle il espère trouver un travail afin de pouvoir avoir accès à nouveau à un logement.

Retraité depuis 2019, Frédéric a connu une série de coups durs. Sa femme est décédée d’un cancer du pancréas, puis ça a été le tour de sa maman le mois suivant. La crise sanitaire l’a empêché d’avoir des revenus supplémentaires provenant des concerts qu’ils donnait avec son association de musique, ce qui lui permettait de payer la moitié du loyer de la maison, raconte‑t‑il à Neo dans une entrevue vidéo.

« Ce jour‑là, je me suis retrouvé sans maison »

L’habitation était « limite insalubre » et il a arrêté de payer son loyer puisque le propriétaire ne faisait pas de travaux pour régler les problèmes. À la fin de la trêve hivernale, le 31 mars 2022, il a donc quitté la maison qu’il habitait depuis 13 ans.

« Ce jour‑là, je me suis retrouvé sans maison. Le même jour, j’ai été licencié de l’entreprise qui venait de m’embaucher, et la voiture [est tombée] en panne », raconte calmement Frédéric depuis sa chambre d’hôtel.

Après avoir dormi deux jours dans sa voiture, il a dormi quelques nuits à l’hôtel avant de trouver cet autre hôtel où il s’est installé le 27 avril. Pour un mois, il a payé 590 €, sur les 800 € de sa retraite, mais les gérants de l’établissement l’invitent tous les soirs à manger avec eux et lui ont donné la plus grande chambre, dans laquelle il peut avoir accès à Internet pour vérifier les offres d’emploi.

« Je croise les doigts pour trouver un travail et un logement dans cette période‑là », espère le retraité, qui a tous les outils et les connaissances pour travailler comme menuisier.

Heureusement, Frédéric peut compter sur l’aide de son chien Pocket, son « sauveur », son compagnon qui l’aide dans ces moments difficiles.

Une retraite « pas assez conséquente »

« On se dit : ‘Qu’est‑ce que j’ai fait ?’ » explique Frédéric, qui rappelle avoir toujours payé ses impôts en France et avoir toujours travaillé depuis l’âge 18 ans.

Le sexagénaire trouve vraiment difficile de voir qu’à son âge, il ne peut pas « retrouver un logement facilement parce que ma retraite n’est pas assez conséquente… »

Il estime toutefois qu’il a de la chance de dormir dans cette chambre d’hôtel, aussi petite soit‑elle, plutôt que de dormir dans sa voiture ou dans la rue. Frédéric pense aux autres retraités qui vivent des situations semblables et qui se retrouvent à dormir dans leur voiture ou dans la rue : « Malheureusement, des gens comme moi, il y en a de plus en plus en France, des retraités pauvres. »

« On sait que les retraites ne sont pas grosses, mais bon pas à ce point‑là », remarque‑t‑il.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.