La propagande chinoise et les logiciels espions infiltrent les jeux vidéo

Par Jake Denton
17 août 2022 23:36 Mis à jour: 18 août 2022 08:59

Beaucoup s’inquiètent à juste titre de l’influence croissante de TikTok et de la capacité du gouvernement chinois à y récolter des quantités incroyables de données sur les utilisateurs. En effet, Tencent, le plus grand holding chinois de médias sociaux et de jeux vidéo, a discrètement acquis une participation importante dans les entreprises de jeux vidéo les plus populaires au monde, sans que personne n’ait semblé s’en apercevoir.

De Riot Games, le grand développeur avec son fameux jeu Valorant, à Epic Game, son concurrent, avec le jeu très populaire Fortnite, Tencent et le Parti communiste chinois (PCC) insèrent subtilement leur propagande et influencent toute une génération d’enfants dans le monde entier pendant que leurs parents ont les yeux tournés.

La semaine dernière, Tencent a annoncé vouloir acquérir plus de parts dans le développeur français Ubisoft, à l’origine de jeux populaires comme Assassin’s Creed et Rainbow Six Siege.

En 2018, Tencent a acquis 5% du studio et a ensuite commencé à y exercer son influence. Par exemple, en 2021, Ubisoft a apporté des modifications visuelles à certains jeux afin de pouvoir les vendre en Chine. Les changements comprenaient l’élimination des symboles liés à l’univers des parieurs ou la disparition de crânes dans les décors. La société a toutefois été contrainte de revenir sur ces changements après que des joueurs d’Amérique du Nord et d’Europe ont promis de ne plus jamais jouer au jeu si les changements étaient maintenus.

Bien que les modifications apportées à certains jeux en faveur de la Chine aient été annulées après l’indignation des fans, il est évident que les développeurs sont toujours plus soucieux de plaire à Tencent et au PCC. Dans cette optique, la quête de Tencent pour devenir le premier actionnaire privé d’Ubisoft ne doit pas être prise à la légère.

Pendant la pandémie de coronavirus, Ubisoft a sorti en ligne de nombreux jeux éducatifs pour enseigner l’histoire et d’autres à visée pédagogique pour les enfants qui étaient obligés d’apprendre à la maison. Comme l’ont remarqué de nombreux joueurs, des jeux tels qu’Assassin’s Creed possèdent une valeur éducative remarquable grâce à leur modélisation précise des villes et des monuments historiques. Avec la détérioration de la qualité de notre système éducatif, il n’est pas surprenant que les enfants et les parents se tournent vers les jeux vidéo pour faciliter l’apprentissage.

Alors qu’Ubisoft continue d’améliorer ces jeux d’histoire et ces jeux pédagogiques, la capacité du PCC à influencer et à façonner ces récits fondamentaux représente une menace directe pour les enfants du monde entier.

Les préoccupations de voir les histoires narratives des jeux vidéo transformées en armes de propagande ne sont rien en comparaison de la campagne sans relâche de Tencent pour conquérir votre foyer.

En 2020, la communauté en ligne a mis en évidence le logiciel anti‑triche de type spyware utilisé dans Valorant. Ce logiciel anti‑triche se lance au démarrage de l’ordinateur, que l’utilisateur ait ouvert le jeu ou non, et surveille toutes les activités de l’utilisateur en enregistrant les programmes utilisés. Ce logiciel s’écarte de la norme industrielle et il est considéré comme une intrusion dans la vie privée de l’utilisateur.

Même si Riot Games a rapidement démenti ces allégations et modifié la conception de son logiciel, beaucoup n’ont pas été convaincus. Après tout, cette entreprise venait de cacher à ses utilisateurs une violation de données de millions de comptes. Plus alarmant encore, en mars 2019, on a appris que plus de 300 millions de messages d’utilisateurs envoyés sur les plateformes et les jeux de Tencent étaient stockés dans une base de données utilisée par la police chinoise.

Tencent s’est imposé comme un outil crucial pour le PCC. La société qui produit aussi des jeux vidéo, avec sa filiale Tencent Games, les utilise pour espionner les Occidentaux. Les outils numériques du géant servent quant à eux à faire de la propagande auprès de nos enfants. Tencent profite du manque de connaissances technologiques des parents, et crée directement un risque pour leurs données et celles de leurs enfants.

L’ascension discrète de Tencent vers la domination numérique mondiale est une des grandes menaces auxquelles sont confrontés les enfants occidentaux en ligne. De TikTok à Tencent en passant par le jeu vidéo préféré de votre enfant, la Chine est déterminée à influencer nos gamins et à voler nos données privées. Il est essentiel que les parents commencent à reprendre le contrôle en limitant ce à quoi leurs enfants jouent en ligne.

Reproduit avec l’autorisation de The Daily Signal, une publication de The Heritage Foundation.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles d’Epoch Times.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.