L’annulation du vol force une adolescente à prendre un autre vol, mais un étranger à bord la convainc que c’était le destin

Après un long voyage, la dernière chose qu’on veut entendre, c’est que son vol a été annulé. Mais lorsqu’une mère et sa fille ont changé leurs plans, elles ont réalisé qu’il devait y avoir une bonne raison.

Jane Daly et sa fille Clara, âgée de 15 ans, étaient à Boston pour aider la mère de Mme Daly à emménager dans sa nouvelle demeure. Après s’être occupées de tout, la mère et sa fille se sont rendues à l’aéroport pour prendre leur vol de retour.

Elles s’attendaient à prendre un vol direct pour Los Angeles, mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.

« Notre vol de Boston avait été annulé (bien sûr !), alors [Alaska Airlines] nous a placé sur un vol qui partait un peu plus tôt », a écrit Jane sur Facebook

« Clara et moi avons accouru à l’aéroport pour prendre le nouveau vol ! »

(Bruce Bennett/Getty Images)

C’est le genre d’inconvénients typiques de voyage auxquels tout le monde fait face à un moment donné. Mais ce n’était rien en comparaison de ce que vivait leur compagnon de voyage, un homme de 64 ans du nom de Tim Cook.

Il était sourd et aveugle et ne pouvait pas communiquer avec les stewards.

« Les stewards voulaient sincèrement l’aider, mais n’avaient aucun moyen de communiquer avec lui », a déclaré Lynette Scribner, une autre passagère, dans son message sur Facebook.

« Ils lui ont pris la main et ont essayé en vain de communiquer avec lui. Il pouvait parler, mais il n’arrivait pas à les comprendre. »

N’ayant aucun moyen de communiquer avec le passager dans le besoin, les stewards ont fait une annonce, demandant si quelqu’un connaissant l’American Sign Language (ASL) pouvait les aider.

Miraculeusement, il y avait une personne qui connaissait le langage des signes.

Clara avait appris l’ASL à l’école et s’est portée volontaire pour aider.

(Facebook/Jane Daly)

Selon KGW, Clara étudiait l’ASL depuis un an – une langue qu’elle a choisie parce qu’elle était la mieux adaptée à sa dyslexie.

Elle s’est approchée de M. Cook, sachant qu’elle était l’une des rares personnes avec qui il pouvait parler.

« Il semble que c’est une vie tellement solitaire d’être sourd et aveugle – de ne pas être capable de voir et d’entendre », a confié Clara au New York Times.

« Il voulait juste parler », a-t-elle dit à KGW. « Je me suis assise avec M. Cook quelques fois sur le vol et pendant environ 30 minutes vers la fin. »

(Facebook/Jane Daly)

Selon sa mère, M. Cook a demandé l’aide de Clara tout au long du vol. Sa mère ainsi que tous les passagers du vol étaient émus de voir l’adolescente aider l’homme.

« Il lui a posé plusieurs questions et elle a inscrit en langue des signes les réponses dans sa main », a écrit Jane. « Les stewards et les passagers autour de lui étaient tous ébahis par Clara. »

« Je ne sais pas quand j’ai déjà vu autant de gens se mobiliser pour prendre soin de quelqu’un d’autre », a écrit Mme Scribner. « Tous les passagers dans les sièges adjacents riaient et souriaient tout en appréciant son plaisir évident d’avoir quelqu’un à qui parler. »

(Facebook/Jane Daly)

Après le vol, M. Cook a remercié Clara d’avoir illuminé son vol solitaire.

« J’ai été très ému et heureux que vous veniez me parler », a dit M. Cook à KGW comme message à Clara. « Peut-être que ça devait arriver. Qui sait ? »

Et Clara était d’accord, elle était censée être sur ce vol depuis le début.

« Après le vol, Clara m’a dit qu’elle pensait que notre vol initial devait être annulé et que nous avons été placées sur ce vol pour qu’elle puisse être là pour aider cet homme », a écrit Jane.

C’était un moment que personne sur ce vol n’oubliera.

« C’était un beau rappel, en ces temps où il y a trop d’horreurs, qu’il y a encore de très bonnes personnes qui sont prêtes à prendre soin les unes des autres », a écrit Mme Scribner.

(David McNew/Getty Images)

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !

Ces parents sont impatients de retrouver leur fille à l’aéroport – mais quand ils aperçoivent son t-shirt, ils se mettent à hurler

 
VOIR AUSSI