Morts soudaines parmi les plus grands chercheurs ayant élaboré les vaccins Covid en Chine

Par Shawn Lin
6 août 2022 19:41 Mis à jour: 6 août 2022 19:41

Quelques éminents chercheurs associés au développement des vaccins Covid en Chine, sont décédés de façon inattendue, ils étaient encore relativement jeunes.

Les causes de leur décès étant largement inconnues, des discussions animées ont émergées sur les réseaux chinois.

Zeng Bing, chercheur et vice‑président de l’entreprise publique chinoise China National Pharmaceutical Group (Sinopharm), développant un vaccin anti‑Covid, est décédé à l’âge de 52 ans. Il était également le vice‑maire de la ville de Dalian depuis le 24 juin. Selon les médias locaux, M. Zeng est décédé d’une « maladie soudaine », le 23 juillet dernier.

Zhao Zhendong, directeur des sciences et des technologies de l’Académie chinoise des sciences médicales, est décédé le 17 septembre 2020, à l’âge de 53 ans. Il aura fallu près trois mois pour que sa mort soit rendue public. C’est donc au 30 novembre 2021 seulement que le médias chinois The paper a fait état de son décès. Selon le média, M. Zhao a souffert d’une « fatigue excessive » et s’est effondré à l’aéroport international de Pékin, dans la nuit du 16 septembre. Il est décédé le matin suivant.

M. Zhao faisait partie de la cellule de spécialistes crée le 21 janvier 2020 par le Parti communiste chinois (PCC) pour faire face à la pandémie de Covid‑19. Cette cellule se nommait le « mécanisme conjoint de prévention et de contrôle du Conseil d’État ». En tant que responsable de ce groupe de travail dédié au développement des vaccins, ses contributions ont été nombreuses.

Zhou Yusen, un des plus éminents scientifiques militaires du PCC en épidémiologie microbienne, est décédé en mai 2020. Cependant, on ne trouve que peu ou pas d’informations sur son décès, car le PCC n’a pas annoncé sa mort, si ce n’est en changeant discrètement son profil par la mention « décédé ».

Selon le New York Post citant des informations obtenues par le journal The Australian, M. Zhou aurait déposé un brevet pour un vaccin Covid en février 2020, au nom de l’Académie des sciences militaires du PCC. Il est décédé dans des circonstances mystérieuses trois mois plus tard.

Epoch Times n’a pas été en mesure de vérifier de manière indépendante les informations de The Australian.

Les vaccins Covid, de gros milliards

L’industrie des vaccins Covid est actuellement une des plus importantes et des plus rentables en Chine.

Sous un régime communisme, politique et bénéfices économiques sont très imbriqués. Les confinements massifs imposés par le PCC dans le cadre de la politique zéro Covid draconienne et l’expansion des entreprises pharmaceutiques en sont un exemple.

Selon un communiqué de presse de la Commission nationale de la santé du 28 juin, plus de 3,4 milliards de doses de vaccin Covid ont été administrées en Chine.

Sinovac Biotech, le plus grand fabricant chinois de vaccins Covid, a généré environ 19,4 milliards de dollars de recettes en 2021, soit 37 fois plus que l’année précédente, selon le rapport annuel 2021 de la société.

Selon certains commentateurs chinois, ces décès étranges parmi les experts médicaux chinois reflètent peut‑être une lutte de pouvoir dans les plus hautes sphères du PCC autour des vaccins Covid qui représentent de gros milliards.

Xia Yifan, spécialiste des affaires courantes de la Chine basée au Japon a offert son explication pour Epoch Times. Selon elle, dans ce climat de lutte de pouvoir féroce propre à Pékin et du fait des bénéfices énormes engendrés par les vaccins, ces chercheurs médicaux ont probablement été « réduits au silence » par le PCC.

Ellen Wan, journaliste d’Epoch Times, a contribué à cet article.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.