Pas-de-Calais : le « grand félin » recherché depuis une semaine serait un puma

Par Emmanuelle Bourdy
20 octobre 2021 19:15 Mis à jour: 20 octobre 2021 19:15

Recherché depuis le mercredi 13 octobre, le grand félin aperçu entre Auxi-le-Château et Ligny-sur-Canche serait un puma, selon la gendarmerie. Craignant que l’animal soit tué, une pétition a été lancée samedi dernier.

Ainsi que le rapporte France Bleu, le grand félin qui divague dans le secteur d’Auxi-le-Château (Pas-de-Calais) depuis le mercredi 13 octobre est un puma. La gendarmerie du Pas-de-Calais l’a confirmé ce lundi 18 octobre et elle est formelle.

La pétition a déjà recueilli 48 000 signatures

À plusieurs reprises, l’animal a été mis en joue par les chasseurs sans pour autant le tuer. La préfecture avait donné son aval en prenant un arrêté autorisant les autorités compétentes à abattre le félin si nécessaire, les autorités ayant néanmoins stipulé qu’elles mettraient tout en œuvre « pour le capturer vivant ».

Sur ce, des défenseurs de la cause animale s’opposant à ce qu’il soit abattu ont décidé de lancer une pétition samedi dernier sur le site Change.org. Celle-ci, intitulée « justice et respect pour le puma Auxilois », a déjà recueilli plus de 48 000 signatures à ce jour. Elle a notamment été adressée au préfet du Pas-de-Calais. Pour le moment, le félin est toujours sain et sauf et les associations de chasseurs auraient hésité à abattre l’animal par peur des répercussions après le lancement de cette pétition.

Toujours est-il que pour capturer cette bête – dont on ne connait pas l’origine étant donné que personne ne s’est signalée auprès de la gendarmerie – un important dispositif a été déployé. Gendarmes, agents de l’Office français de la biodiversité et fédérations de chasse se sont mobilisés. Un hélicoptère équipé de caméras thermiques et infrarouges ayant également été utilisé pour repérer plus facilement le fauve.

« Le préfet devra rendre des comptes auprès des associations protectrices des animaux »

La préfecture estime que la divagation de cet animal peut être dangereuse pour la population, d’autant plus si le félin s’approche des habitations. « Cela reste un animal sauvage, on ne sait pas d’où il vient, ni quel est son comportement. Cela rend encore plus difficile les recherches », a mentionné la préfecture, ainsi que le souligne France Bleu.

La pétition change.org déclare qu’« à l’heure actuelle, le préfet a donc autorisé la mise à mort d’un fauve ‘dangereux’ n’ayant causé aucun trouble à l’écosystème ». « Nous ne savons pas encore comment se terminera cette histoire, mais il est certain que si ce dernier est mis à mort malgré le fait qu’il n’y ai eu aucune attaque quelconque, le préfet devra rendre des comptes auprès des associations protectrices des animaux », met en garde Samuel Malo, qui a lancé cette pétition.

 


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.