À travers plus de 50 pays, un passionné d’histoire prend des photos de sites secrets éloignés ou reposent tous types d’appareils militaires abandonnés

Par Caters News Agency
4 novembre 2021 21:13 Mis à jour: 4 novembre 2021 21:13

Un passionné d’histoire s’est rendu dans des endroits reculés et secrets dans plus de 50  pays pour capturer les images surnaturelles d’équipements militaires abandonnés.

À première vue, ces bateaux, chars et avions semblent prêts à décoller, en réalité, ils ont été laissés à l’abandon.

Le photographe Dmitry Osadchy, originaire de Saint-Pétersbourg en Russie, traverse des marécages, des forêts et des déserts pour atteindre ces installations secrètes qui sont généralement fermées au public et très bien gardées.

Cimetière d’hélicoptères. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)

L’homme de 38 ans écume le monde à la recherche d’avions et d’engins militaires abandonnés et utilise un drone pour capturer des images étranges depuis le ciel.

Dmitry raconte : « J’ai acheté mon premier drone il y a cinq ans. J’ai commencé à photographier principalement des navires, puis des navires coulés.

« Puis j’ai réalisé que j’étais attiré par la photographie d’équipements abandonnés.

(À gauche) WIG « Lun » ; (À droite) Chars T-80 déclassés sur le terrain d’une usine de réparation de blindés dans l’oblast de Leningrad. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)

« La quasi-totalité des engins n’est pas très accessible. Il faut se rendre dans des pays lointains, puis souvent traverser des forêts, des marécages ou des déserts. Même dans ce cas, le drone doit parcourir une distance assez importante.

« Les installations sont aussi généralement fermées ou étroitement surveillées.

« J’aime les regarder. C’est difficile à expliquer, mais dans cette décrépitude, il y a une sorte de beauté indescriptible qu’on ne trouve nulle part ailleurs.

« C’est pourquoi je suis attiré par les lieux abandonnés. C’est l’âme de l’histoire et de l’inconnu. »

Des avions et des hélicoptères déclassés sur le terrain d’un aérodrome militaire dans l’oblast de Leningrad. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)
Des chars T-80 déclassés sur le terrain d’une usine de réparation de blindés dans l’oblast de Leningrad. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(À gauche) Lockheed TriStar L-1011. Désert Rub al-Khali. Émirats Arabes Unis ; (À droite) Destroyer Rastoropny au quai de l’usine maritime de Kronstadt. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(À gauche) Su-27. Unité militaire semi-abandonnée. Kronstadt ; (À droite) Site de stockage du musée ferroviaire dans l’oblast de Leningrad. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)
Lockheed F-104. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)
Ancien terrain d’entraînement de l’Université de l’aviation civile. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)
Ancien terrain d’entraînement de l’Université de l’aviation civile. (Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.