Pénuries alimentaires imminentes en raison des politiques mondialistes des gouvernements

Par Masooma Haq et Joshua Philipp
21 juillet 2022 13:44 Mis à jour: 24 juillet 2022 14:35

Les spécialistes observant les dernières manifestations des agriculteurs aux Pays‑Bas s’inquiètent des politiques climatiques de réduction d’azote du gouvernement néerlandais. Celles‑ci prennent pour cible les agriculteurs et ont en réalité un objectif pernicieux. Les agriculteurs y voient une tentative de s’emparer de leurs terres. Ces politiques climatiques s’inscrivent en droite ligne dans un programme mondial de contrôle des moyens de production alimentaire qui, s’il se poursuit, débouchera sur une crise alimentaire mondiale.

Michael Yon, journaliste qui se trouve actuellement aux Pays‑Bas pour couvrir les protestations des agriculteurs, a signalé à Epoch Times que le gouvernement néerlandais n’est pas le seul à cibler ses agriculteurs. Dans de nombreux autres pays, les agriculteurs sont confrontés à la même menace.

« La sombre secte de Davos [Forum économique mondial] tente de détruire ces agriculteurs, et évidemment, cela a des conséquences majeures sur la sécurité, pas seulement pour les Pays‑Bas, mais pour toute l’Europe et le monde », explique Michael Yon lors d’une interview pour Crossroads d’Epoch TV. « Ils essaient de ruiner ces agriculteurs et de confisquer leurs terres. »

Des centaines d’agriculteurs néerlandais et de nombreux camionneurs tentent d’attirer l’attention sur les politiques voulues par le gouvernement qui, si elles sont mises en œuvre, les handicaperont sérieusement et pousseront la majorité à la faillite. Afin d’attirer l’attention du public, les agriculteurs néerlandais bloquent les routes et les infrastructures qui distribuent leurs produits, laissant les rayons des magasins néerlandais vides.

Michael Yon actuellement aux Pays-Bas pour couvrir les manifestations des agriculteurs. (Capture d’écran via Epoch Times)

« Beaucoup de gens ne font pas attention ce qui se passe, ils sont nombreux à être très solidaires avec les agriculteurs, mais ils poursuivent leur vie quotidienne. C’est le cas des Américains, des Canadiens, etc. », poursuit Michael Yon.

« Ils ont besoin d’un signal d’alarme : écoutez, vous allez être touchés tôt ou tard ; préférez‑vous que vos étagères soient vides maintenant pendant une très courte période ou être sous la coupe de la bête [Forum économique mondial] pour toujours ? »

Les pays-bas, au sixième rang mondial des exportations alimentaires

Les Pays‑Bas ne représentent qu’une fraction des États‑Unis, en termes de taille, mais rivalisent avec leur production alimentaire. Le pays se situe au sixième rang mondial des exportations alimentaires. Les agriculteurs néerlandais sont parmi les plus compétents et les plus performants au monde.

« Ce sont les meilleurs agriculteurs du monde. Ils valent plus que leurs exploitations, car on peut les emmener et créer de grandes exploitations n’importe où vu leurs connaissances. »

De nombreux pays, dont les Pays‑Bas, le Canada, l’Allemagne et le Sri Lanka, suivent un programme similaire visant à réduire d’au moins 30% l’azote présent dans l’environnement. Les agriculteurs de nombreux autres pays, dont les États‑Unis, ne trouvent plus suffisamment d’engrais chimiques azotés pour faire pousser leurs cultures.

Si le gouvernement met en œuvre ses politiques de réduction d’azote, les agriculteurs néerlandais affirment que la plupart d’entre eux perdront leurs fermes et leurs moyens de subsistance, et que cela créera une insécurité alimentaire généralisée pour leur pays et pour l’ensemble du monde.

Roman Balmakov, animateur de l’émission Facts Matter d’Epoch TV, couvre les manifestations d’agriculteurs aux Pays-Bas, le 20 juillet 2022. (Epoch Times)

Les agriculteurs néerlandais protestent parce qu’ils n’ont pas d’autre moyen pour sauver leurs exploitations et la production alimentaire aux Pays‑Bas, explique M. Reindert, un producteur laitier âgé de 30 ans, à Roman Balmakov, animateur de l’émission Facts Matter d’Epoch TV.

Si le gouvernement remporte ce conflit, il devra tuer environ la moitié de ses vaches pour réduire l’azote et son activité ne sera plus viable financièrement.

M. Reindert, un producteur laitier de 30 ans, lors de la manifestation des agriculteurs néerlandais, le 20 juillet 2022. (Epoch Times)

En définitive, « ils veulent juste enlever les terres des mains des agriculteurs », explique M. Reindert.

Le groupe plus important d’agriculteurs que Roman Balmakov a rencontré affirme que les médias du pays prennent le parti du gouvernement et diabolisent leurs protestations. Les médias déclarent en boucle que les agriculteurs empoisonnent la terre. Les agriculteurs néerlandais exhortent les Américains de soutenir leurs manifestations et les produits néerlandais.

Programme mondialiste

Selon Thierry Baudet, député néerlandais de l’opposition, du FvD (Forum pour la démocratie), le gouvernement néerlandais suit un programme mondialiste. Le député n’a aucun doute sur la nature délétère de ce programme.

L’administration néerlandaise actuelle veut mettre fin aux moyens de production alimentaire et à la souveraineté des Pays‑Bas, affirme‑t‑il. Il s’agit de rendre la population entièrement dépendante du gouvernement.

« Les personnes qui gouvernent ce pays suivent le scénario écrit par l’UE pour réaliser ce qu’ils appellent la grande réinitialisation. Ils veulent nous rendre plus dépendants des chaînes d’approvisionnement internationales »,  déclare M. Baudet pour Facts Matter d’Epoch TV.

Thierry Baudet, député à la tête du parti d’opposition Forum pour la démocratie. (Epoch Times)

Les lignes directrices Natura 2000 de l’UE stipulent que les Pays‑Bas doivent réduire les émissions d’azote. Ce programme est dépassé et doit être arrêté, poursuit le député.

Selon Natura 2000, « certaines régions d’Europe ont été choisies pour la préservation de certaines formes de végétation, et il se trouve que les Pays‑Bas ont été choisis pour protéger la mousse et le trèfle », explique M. Baudet.

« Le véritable objectif de Natura 2000 est d’avoir un bâton pour battre les agriculteurs, et pas seulement pour faciliter l’immigration continue », mais aussi pour mettre fin au lien des agriculteurs avec leur terre et anéantir leurs traditions.

« Le véritable enjeu ici, c’est la grande réinitialisation, la migration de masse, la gouvernance transnationale, et c’est pourquoi les gens doivent être séparés les uns des autres, la société doit être atomisée, les populations doivent perdre leur lien avec la terre, donc ils s’en prennent aux agriculteurs. »

Les médias néerlandais

Les médias néerlandais, fidèles porte-voix du parti politique au pouvoir, torpillent les agriculteurs en affirmant qu’ils empoisonnent la terre avec des nitrates et de l’ammoniac, poursuit Michael Yon dans Crossroads d’EpochTV.

Le journaliste compare la détraction des agriculteurs néerlandais et l’effort du gouvernement pour récupérer leurs terres à ce qui s’est passé sous de nombreux régimes totalitaires, en Chine, par exemple, au Cambodge ou en Russie.

Selon Joshua Philipp, journaliste d’investigation et l’animateur de Crossroads, il y a une tendance indéniable de prise de contrôle de la production alimentaire mondiale.

« Je vais le dire de façon de manière claire et définitive :il s’agit d’un programme. Ce n’est pas une crise non provoquée », déclare‑t‑il.

Spécialisé dans la guerre totale, la guerre hybride asymétrique, la guerre de subversion du Parti communiste chinois, Joshua Philipp annonce que ces politiques de réduction d’azote et les mesures qui seront imposées concernant les engrais chimiques dans la majorité des pays du monde entraîneront des pénuries alimentaires. C’est ce qui s’est produit récemment au Sri Lanka.

Les mauvaises récoltes et les pénuries alimentaires du Sri Lanka, constituent selon l’animateur, un signe avant‑coureur. C’est ce qui se produira à l’échelle mondiale si nous ne changeons pas d’orientation.

Selon le député Baudet, les agriculteurs n’ont pas vraiment les moyens d’arrêter le programme mondialiste. Il estime cependant qu’en étant vraiment solidaires et en tenant bon pendant quelques jours ou quelques semaines dans le refus de distribuer toute nourriture, ils peuvent réveiller le public néerlandais et donc de changer les politiques gouvernementales.

« Un programme radical est mis en avant : les objectifs de développement durable. Cela correspond à toute l’hystérie climatique qui, scientifiquement, est absurde », déclare M. Baudet.

Les mondialistes (Forum économique mondial) ont fixé l’année 2030 pour atteindre leurs objectifs économiques et prendre le pouvoir. M. Baudet estime qu’il est temps d’opposer une résistance. Les citoyens du monde entier doivent œuvrer pour s’assurer que ce programme ne se réalise pas.

« Si on regarde la situation dans son ensemble, on voit cette tendance à la dictature bureaucratique qui nous est imposée à tous, et ce n’est qu’en nous unissant et dépassant toutes ces différences qui nous ont divisés pendant tant d’années, en combattant cela ensemble, que nous pourrons réussir à détruire cette tendance, et il est impératif de le faire », affirme le député.

« C’est un combat isolé apparemment, mais qui est essentiel dans l’histoire de notre civilisation », a‑t‑il ajouté.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.