Professeurs absents non remplacés: des parents d’élèves décident d’attaquer l’État en justice dans une action collective

Par Emmanuelle Bourdy
4 juillet 2022 17:02 Mis à jour: 4 juillet 2022 17:02

Des collectifs de parents d’élèves dénoncent les heures de cours non effectuées, en raison de l’absence des enseignants et faute de remplaçants. Ils décident de se retourner contre l’État.

C’est un total de 79.000 heures de cours qui n’auraient pas été assurées en France, tout au long de l’année scolaire, selon des collectifs de parents, et ce, aussi bien dans le primaire que dans le secondaire. Ces collectifs pointent l’absence de remplaçants dans de tels cas, et dénoncent par conséquent un manque au droit à l’instruction de la part de l’État.

Ils demandent « 50 euros par journée non faite pour le premier degré »

Exaspérés par la situation de non-remplacement des enseignants absents en cours, des parents d’élèves se sont regroupés en collectifs et ont décidé de lancer une action contre l’État, rapporte France info. Ce problème récurrent touche les établissements publics de France, de la maternelle au lycée.

Dans le cadre de cette initiative, les collectifs réclament notamment une indemnisation par journée d’absence. « Chaque parent pourra demander l’indemnisation de son préjudice. Ce qui est demandé c’est 50 euros par journée non faite pour le premier degré. Au-delà des montants, c’est une action symbolique pour mettre la pression sur l’État, pour le faire condamner pour manquement au droit à l’instruction », précise Louis le Foyer de Costil, l’avocat qui défend les parents d’élèves ayant décidé de se mobiliser.

Signaler ces absences via un formulaire à remplir en ligne

Ces parents espèrent que cette initiative, qui est au départ partie du Val-de-Marne ainsi que le précise France info, entraînera une prise de conscience et débloquera la situation. Ce problème est d’autant plus saillant que la rentrée 2022 s’annonce compliquée, en raison des difficultés de recrutement d’enseignants. En outre, le nombre de professeurs chargés d’assumer les remplacements de leurs collègues absents est par ailleurs très insuffisant. Sans compter que les remplacements à répétition perturbent beaucoup les élèves dans leur scolarité. Car plus les changements d’enseignants sont importants, plus cela demande aux enfants de s’adapter, les méthodes éducatives des uns n’étant pas celles des autres.

C’est via un formulaire à remplir en ligne que les parents pourront désormais signaler le non-remplacement des enseignants. Ils sont invités à le faire à partir de huit jours d’absence non remplacée dans l’année scolaire pour les maternelles et les primaires, et à compter de dix heures sans professeur pour les collégiens et les lycéens, précisent encore nos confrères. Jusqu’à présent, environ 200 dossiers ont été déposés, mais pour que l’impact soit grand, les plaignants en attendent plusieurs milliers sur tout le territoire.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.