États-Unis: le sénateur démocrate Charles Schumer a reçu des milliers d’euros en dons de Jeffrey Epstein

12 juillet 2019 22:26 Mis à jour: 12 juillet 2019 22:26

Le sénateur démocrate américain Charles Schumer qui a demandé au ministre du Travail actuel Alex Acosta de démissionner pour sa gestion de l’affaire Jeffrey Epstein alors qu’il était procureur dans le dossier voici déjà dix ans, aurait reçu des milliers d’euros en dons du financier de la part de Epstein, accusé de trafic sexuel.

L’équipe de M. Schumer a reconnu les dons et a expliqué qu’il les transmettrait aux groupes qui luttent contre le trafic sexuel et la violence.

« Bien que ces comptes de campagne aient été fermés il y a une vingtaine d’années et que la campagne n’ait jamais contrôlé les deux comités d’action politique, le sénateur Schumer contribuera d’une somme égale aux groupes de lutte contre le trafic sexuel et la violence à l’égard des femmes », a déclaré Angelo Roefaro, porte-parole de C. Schumer, dans le New York Post.

Il n’a pas été clair de savoir auprès de l’équipe de Schumer pourquoi il avait accepté l’argent, quelle était sa relation avec M. Epstein ou pourquoi il n’avait pas rendu les fonds après qu’Epstein a plaidé coupable à deux accusations de prostitution en 2008 alors qu’il était accusé d’avoir agressé des dizaines de filles.

Le leader de la minorité au Sénat Chuck Schumer (D-N.Y.) prononce une allocution lors d’une conférence de presse à Washington le 20 juin 2019. (Tom Brenner/Getty Images)

Les dossiers de l’élection fédérale montrent qu’Epstein a donné 6 200 € (7 000 $) à C. Schumer de 1992 à 1997, en plus de 8 800 € (10 000 $) à Victory, New York et 887€ (1 000 $) à Win New York en 1998. Le premier était un comité mixte de collecte de fonds établi par M. Schumer, selon le Post.

Auparavant, M. Schumer avait fait don à plusieurs organismes de bienfaisance de l’argent qu’il avait reçu du violeur présumé Harvey Weinstein. M. Schumer a pris la parole au Sénat le 9 juillet pour demander à M. Acosta de démissionner et exiger que le ministère de la Justice rende public un examen de la façon dont Alex Acosta a traité l’affaire.

M. Schumer a également déclaré que le président Donald Trump devrait éclaircir sa relation avec M. Epstein.

Les procureurs ont dit qu’ils avaient trouvé des photos de filles mineures nues dans le manoir de J. Epstein le 6 juillet 2019.

Une vue aérienne de Little Saint James Island, dans les îles Vierges américaines, une propriété achetée par Jeffery Epstein il y a plus de deux décennies. (Gianfranco Gaglione / AP Photo)

En 2002, M. Trump avait qualifié J. Epstein de « type formidable » mais a déclaré à Washington le 9 juillet qu’il s’était « disputé » avec Jeffrey Epstein et ne lui avait pas parlé depuis environ 15 ans. Le président Trump a aussi dit qu’il examinerait le rôle d’Acosta dans la négociation du plaidoyer.

Jeffrey Epstein a aussi donné de l’argent à Del. Stacey Plaskett du parti démocrate, déléguée du territoire américain des Îles Vierges des États-Unis. M. Epstein possède une île là-bas.

L’équipe de Mme Plaskett a d’abord avancé qu’elle ne retournerait probablement pas l’argent, mais elle a révélé qu’elle le ferait, rapportait la chaîne CNBC, le 9 juillet.

« À la lumière des nouvelles informations et allégations qui ont été faites contre Jeffrey Epstein, j’ai décidé d’apporter des contributions aux organisations des îles Vierges qui travaillent avec les femmes et les enfants à égalité avec ses précédentes contributions », a déclaré la représentante Plaskett dans une déclaration le 9 juillet.

« Mon critère déterminant pour l’acceptation des contributions aux campagnes électorales a été de savoir si l’argent du donateur a été versé légalement ou par des moyens mal acquis et si le donateur ne demandera pas de faveurs spéciales à mon bureau du Congrès ou à moi-même. Toutes mes contributions ont passé ce test. Dans ce cas-ci, cependant, je suis mal à l’aise d’avoir reçu de l’argent de quelqu’un qui a été accusé à plusieurs reprises de ces actes répréhensibles. »

Déléguée à la Chambre des représentants des États-Unis Stacey Plaskett (Îles Vierges des États-Unis) assiste à une conférence de presse à Washington le 28 novembre 2017. (Tasos Katopodis/Getty Images).

Mme Plaskett donnera aussi les fonds à des organismes sans but lucratif. Jeffrey Epstein lui aurait donné l’argent en 2016.

Selon le Center for Responsible Politics, J. Epstein aurait donné plus de 123 000 € (139 000 $) à des candidats et comités fédéraux démocrates de 1989 à 2003. Il a également donné plus de 16 000 € (18 000$) à des comités et des candidats républicains.

L’ancien président Bill Clinton, l’ex-sénateur et secrétaire d’État John Kerry (D-Mass.) et l’ancien sénateur Bob Packwood (R-Ore.) faisaient partie des politiciens qui ont reçu de l’argent d’Epstein.

M. Clinton a fait paraître un message dans lequel il a déclaré qu’il n’était pas au courant de l’acte répréhensible présumé d’Epstein, ce qui, selon un journaliste d’investigation, était un mensonge.

Le sénateur Chris Dodd (D-Ct.) a reçu 887€ (1 000 $) d’Epstein en 2003, mais il l’a rendu en 2006 après que les allégations contre J. Epstein ont été révélées. Le Comité de campagne du Congrès démocrate a fait de même après avoir reçu 8 870 € (10 000 $) d’Epstein en 2018.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.