Suspension du droit de visite d’un père québécois parce qu’il n’est pas vacciné

Par Isaac Teo
15 janvier 2022 21:47 Mis à jour: 17 janvier 2022 19:02

Au Québec, un homme a perdu le droit de voir ses enfants, car, n’étant pas vacciné et opposé apparemment aux mesures de santé publique de la province, le juge de la Cour supérieure a demandé la suspension temporaire de son droit de visite.

« Il aurait normalement été dans le meilleur intérêt de l’enfant d’avoir des contacts avec son père, mais pas dans son meilleur intérêt d’avoir des contacts avec lui si celui–ci n’est pas vacciné et est opposé aux mesures sanitaires dans le contexte épidémiologique actuel », a écrit le juge Jean Sébastien Vaillancourt dans sa décision du 23 décembre.

« Toutefois, la suspension des accès de Monsieur devrait être de courte durée puisque la situation reliée à la pandémie évolue rapidement, plus encore en ce qui concerne le variant Omicron, et il pourrait être requis de réévaluer la situation à court terme. »

La décision du juge Vaillancourt est intervenue après une demande du père de voir son fils de 12 ans pour une journée supplémentaire pendant les vacances de Noël. Sa demande a été contestée par la mère réclamant que tout accès soit suspendu après avoir appris qu’il n’était pas vacciné, qu’il était « anti vaccin » et « théoricien du complot », selon le jugement.

Le père a déclaré au tribunal qu’il ne s’était pas fait vacciner en raison de ses « réserves sur les vaccins Covid 19 ». Il a ajouté qu’il a respecté les mesures de santé publique de la province et n’a pratiquement pas quitté sa maison.

Mais la mère a produit des extraits de la page Facebook du père contenant des articles et des messages tels que « Québec debout ! », « Reportage de Lucie Laurier que vous ne trouverez pas sur Radio Canada » et « Les masques ne servent à rien ».

« Les extraits de la page Facebook de Monsieur portent à croire qu’il est effectivement ce qu’on appelle communément un ‘complotiste’ », a écrit le juge Vaillancourt. « La Cour a de fortes raisons de douter qu’il respecte les mesures sanitaires comme il le prétend dans sa déclaration écrite. »

Le juge Vaillancourt a estimé que si le fils a été entièrement vacciné, la protection n’était pas suffisante pour qu’il rencontre son père non vacciné, d’autant moins avec l’émergence du variant Omicron qui se propage rapidement au Québec actuellement.

Le juge a également noté que le couple a deux autres enfants âgés de sept mois et de 5 ans, et qui ne sont pas vaccinés contre le Covid 19. Au Québec, les enfants de moins de 5 ans ne sont pas vaccinés.

Compte tenu de ces circonstances, il n’est pas dans l’intérêt de l’un ou l’autre des trois enfants que le père puisse exercer son droit de visite en ce moment, a écrit M. Vaillancourt.

Le juge a fixé une prochaine audience au 8 février.

Canadian Press et Noé Chartier ont contribué à cet article.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.