Un chien est laissé dans un refuge alors que sa famille est expulsée, mais une photo montrant sa tristesse lui permet de trouver un nouveau foyer

On dit qu’une photo vaut mille mots, ce qui correspond exactement à ce que la photo d’un bouledogue américain de 4 ans, prise par un bénévole dans un refuge pour animaux, a provoqué. Elle a finalement déclenché une réaction en chaîne dans les médias sociaux.

Le 25 juin, la page Facebook de la Société protectrice des animaux du comté de Hamilton a diffusé une photo touchante d’un bouledogue déprimé et vraiment malheureux, nommé Ritter. La photo, qui montre Ritter dans un coin de son chenil, la tête baissée, a touché la corde sensible des amis des animaux du monde entier et a été partagée plus de 144 000 fois.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les gens laissent leurs animaux de compagnie dans un refuge, et dans le cas de Ritter, c’était parce que son propriétaire avait perdu sa maison. Cependant, Ritter n’était pas seul, car le propriétaire avait aussi déposé son chien de 12 ans, Corki, le week-end d’avant.

« La réaction négative de Ritter par rapport au refuge a été immédiate et déchirante. C’est la réalité à laquelle nos animaux font face tous les jours – le chagrin d’amour et un sentiment de désespoir », peut-on lire dans la légende du post du refuge désormais viral.

Un promeneur de chiens et photographe bénévole, Alan Wlasuk, a pris la photo de Ritter au bon moment lorsqu’il est arrivé au refuge pour animaux. M. Wlasuk a sous-titré l’article « Une vie abandonnée ». Il a partagé qu’il était difficile de ne pas juger les anciens propriétaires d’animaux abandonnés.

« Comment un chien membre de la famille peut-il si facilement être jeté ? Pourtant, il y a parfois de bonnes raisons et, au moins dans les refuges où je fais du bénévolat, le chien trouvera presque toujours une nouvelle famille où il sera de nouveau aimé. Oui – il est difficile de ne pas juger quand on voit un animal déprimé et confus dont la vie a été bouleversée », a-t-il ajouté.

Peu de temps après, dans la soirée du 25 juin, le refuge a signalé qu’un foyer avait été trouvé pour Ritter, et ils ont remercié tout le monde d’avoir partagé l’histoire et d’avoir tendu la main. Une personne bienveillante et attentionnée, nommée Sophie Marie, a commenté sur le message Facebook : « Je l’ai adopté ! Je vais aller le chercher jeudi et je l’aimerai toujours. »

Pour Ritter, ce fut une fin heureuse en une seule journée grâce au post du refuge : « Ritter a trouvé un foyer !! Merci à tous ceux qui ont partagé son histoire et ont tendu la main. Bienheureux pour toujours, Ritter ! »

Au cours des jours qui ont suivi, des offres d’adoption du bouledogue sont arrivées sur Facebook, venant de Vancouver et de la Belgique, jusqu’à la Nouvelle-Zélande. Ébranlée par la triste, triste photo de Ritter, une propriétaire de bulldog américain Nicole Davis, une utilisatrice des médias sociaux, a commenté le message et confirmé la nature douce de la race.

Un autre utilisateur de Facebook, nommé Ronald Morrell, a expliqué plus en détail le passé de Ritter, écrivant comment son fils avait sauvé Ritter à l’origine, mais la maladie et l’absence de travail ont conduit son fils à perdre « la maison dans laquelle ils vivaient et ont dû déménager et ne pouvaient prendre Ritter ». Il était heureux que Ritter ait trouvé une nouvelle maison et a demandé à la nouvelle propriétaire de partager quelques photos.

Cependant, tous les chiens abandonnés n’ont pas un avenir aussi prometteur que Ritter. Selon l’ASPCA (American Society for the Prevention of Cruelty to Animals), environ 3,3 millions de chiens entrent dans les refuges pour animaux aux États-Unis, parmi lesquels plus de 600 000 sont euthanasiés et environ 1,6 million ont une fin heureuse.

Le jeudi de la même semaine, la nouvelle maîtresse de Ritter a commenté sur le post Facebook de la Humane Society : « Merci à tous ceux qui ont envoyé leurs meilleurs vœux à Ritter. Il est arrivé chez lui ce soir et il est si heureux de découvrir tous ses nouveaux jouets. »

 
VOIR AUSSI