[Vidéo] Un adjoint laisse la portière ouverte, trouve une chèvre sur le toit et une autre qui grignote de la paperasse à l’intérieur: «Ne mange pas ça!»

Par Epoch Times
21 septembre 2022 15:05 Mis à jour: 21 septembre 2022 15:05

Un vendredi matin d’août, un adjoint du shérif du comté de Madison a eu une drôle d’altercation avec deux chèvres alors qu’il était en train de livrer des documents civils.

L’adjoint Casey Thrower, de l’Alabama, avait quitté sa voiture de patrouille pour un court instant. À son retour, il a trouvé deux visiteurs à cornes – des chèvres, avides et affamées – sur le toit et à l’intérieur de son véhicule.

Bien que l’adorable chevreau se donnant en spectacle sur le toit puisse attendrir la plupart des gens – y compris l’adjoint Thrower qui l’a d’ailleurs filmé se pavanant joyeusement sur le toit – la chèvre plus grande qui se trouvait du côté du conducteur a posé un problème plus important au policier.

La chèvre a commencé à grignoter les papiers de l’adjoint Thrower, ce qu’il a également filmé. On peut l’entendre crier : « Sors ! Dégage ! » et « Ne mange pas ça ! »

(Avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Madison)
(Avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Madison)

L’adjoint Thrower a réussi à faire sortir la chèvre. Cette rencontre a ensuite fait le tour des internautes vendredi lorsque le bureau du shérif du comté de Madison a publié la séquence amusante sur Facebook.

Dans une légende, ils ont indiqué qu’« en raison du nombre de maisons que [l’adjoint Thrower] visite quotidiennement, il lui arrive de laisser la portière ouverte parce que, dans le passé, il a dû battre en retraite après avoir été attaqué par des chiens ».

Les utilisateurs de Facebook ont répondu par centaines, affichant des commentaires comiques accompagnés d’émojis de rires et de larmes.

(Avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Madison)

« Il devait l’enregistrer parce que personne n’aurait cru qu’une chèvre a mangé mes papiers' », commente avec humour Brandy Hulsey Hatfield.

« Aucun respect pour la loi ! » a ajouté Joanne Leonard Goodmon.

« En travaillant à la section de la patrouille, rien n’est considéré comme une routine », a partagé le bureau du shérif. « Nous avons bien rigolé ce jour-là et nous espérons que cela vous a également fait sourire. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.