Accompagné de son âne Honoré, il fait un tour de France à pied pour ramasser les déchets

Par Nathalie Dieul
14 janvier 2022
Mis à jour: 14 janvier 2022

Parti le 29 mai 2021 de l’Allier, Stéphane s’est lancé dans un périple d’un an et demi en compagnie de son âne Honoré. À eux deux, ils parcourent les routes de France tout en ramassant des déchets. L’aventure a aussi pour but pour cet agriculteur bio de trouver une ferme où s’installer.

« Je suis agriculteur bio dans l’Allier », a expliqué Stéphane Maréchal à La Nouvelle république en juin dernier. « Pour sensibiliser à la protection de l’environnement, et parce que je suis à la recherche d’une ferme adaptée à l’agriculture que je veux mettre en place, j’ai décidé de partir, il y a un mois, avec Honoré, mon âne de 4 ans, faire le tour de la France à pied, à la rencontre des gens et pour ramasser, sur notre parcours, des déchets plastiques. »

Ainsi, chaque jour, le duo ramasse en moyenne 40 litres de déchets, dont la moitié est recyclable. L’homme de 48 ans est donc un habitué des colonnes de tri. « On sait confiner 60 millions de personnes face à un virus mais on ne sait pas arrêter la pollution due au plastique. Il faut avancer plus vite que ça », s’insurge le marcheur, en entrevue au journal local Les Sables lors de son passage en Vendée.

Côté pratique, l’âne Honoré transporte environ 25 kg de matériel et son propriétaire une quinzaine. Voyageant avec un petit budget – Stéphane ne perçoit que le RSA et il a décidé de ne pas chercher de sponsor – ils bivouaquent chaque soir dans un endroit différent et sont parfois accueillis ici ou là. Ils font aussi des pauses pour faire du bénévolat dans des fermes contre le gîte et la nourriture.

2 500 km à pieds déjà parcourus

Au total, en 6 mois, ils ont ainsi parcouru environ 2 500 km à pieds, empruntant le chemin de Compostelle entre l’Allier et Limoges, d’où ils sont allés à Angoulême, à La Rochelle, en Bretagne puis en Normandie. Ils marchent maintenant en direction de Rouen et de l’est de la France.

Ils ne parcourent que 10 à 15 km par jour. « Un âne avance moins vite qu’un homme, mais à ce rythme, j’ai le temps de ramasser tous les déchets », reconnaît Stéphane Maréchal auprès de nos confrères de Ouest-France.

Les aventures de ce duo sont racontées via les réseaux sociaux ainsi que sur le blog. Suivre les aventures de Stéphane et d’Honoré permet de participer en quelque sorte à ce voyage peu commun et aux multiples rencontres qu’ils font.

Ainsi, par exemple, à La Godefroy (Manche), ils ont été accueillis par le conseil municipal au complet, réuni pour organiser l’arrivée du père Noël. « Les conseillers m’apportent du pain et terrines maison et la maire une part de tarte normande », raconte l’Auvergnat. « Les habitants de La Godefroy sont aussi très accueillants, on m’offre le thé, Timéo vient caresser Honoré avec Gwendoline, sa maman, qui m’invite à passer en soirée prendre une douche chaude et dîner quand son mari Hubert va rentrer. » Résultat : une pizza et une bonne douche qui sont « un vrai réconfort ».

Stéphane Maréchal prévoit aussi d’écrire un livre après son retour. « Lorsque j’arrêterai, après avoir rencontré un maximum de personnes afin de sensibiliser tout le monde en essayant d’avoir un impact pédagogique, je pense que la vie va être fade », reconnaît le marcheur.

Pour suivre l’aventure de Stéphane et d’Honoré, rendez-vous sur leur page Facebook ou sur leur blog.


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ