Allier : le soir de Noël, un chat sauve sa famille d’une intoxication au monoxyde de carbone

Par Léonard Plantain
5 janvier 2022 15:07 Mis à jour: 5 janvier 2022 15:07

Dans la nuit du 24 au 25 décembre à Montluçon dans l’Allier, un chat a permis de sauver sa famille d’une intoxication au monoxyde de carbone. En effet, les cris de l’animal, qui commençait à être intoxiqué, ont réveillé son maître qui a alerté les secours.

« Cette belle histoire de Noël devrait vous plaire », a indiqué la gendarmerie de l’Allier, qui a partagé sur sa page Facebook la mésaventure qui s’est bien terminée. Tout a commencé dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 décembre, à Montluçon, vers 1h45 du matin, lorsque le chat d’une famille a été pris d’une quinte de toux.

Le bruit de cette toux et les miaulements du chat ont alors réveillé son maître, qui a ensuite découvert sa compagne inconsciente à ses côtés, a rapporté La Dépêche du Midi.

Immédiatement, l’homme « appelle les secours, réveille toute la famille et aère la maison », ont indiqué les gendarmes. Heureusement, à leur arrivée, les secours sont parvenus à réveiller la dame, qui souffrait d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Au final, toute la famille a été transportée au centre hospitalier de Montluçon, pour y passer des examens complémentaires, a rapporté Ouest-France. Le chat, lui, s’en est également sorti.

Une histoire qui « se termine bien », a déclaré la gendarmerie, avant de conclure : « Les pompiers et les gendarmes ont de la concurrence ! Ce chat mériterait une belle médaille ! »

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.