Des asticots, des mouches et une seringue retrouvés dans des repas d’un lycée du Puy-de-Dôme

Par Léonard Plantain
24 novembre 2022 20:12 Mis à jour: 24 novembre 2022 20:12

Vendredi 18 novembre, des élèves du lycée Louis-Pasteur Marmilhat à Lempdes dans le Puy-de-Dôme ont eu droit à un repas de midi qui a de quoi retourner les estomacs.

Plusieurs élèves de l’établissement ont rapporté au chef cuisinier et à la direction la présence de corps étrangers dans les plats servis à la cantine, lors du déjeuner, vendredi dernier.

« Nous avons retrouvé un asticot dans les pâtes, des mouches dans le riz et même un bout de seringue dans un morceau de viande, et tout cela le même jour », a témoigné un élève. Une information confirmée par d’autres élèves et par la direction du lycée, a rapporté La Montagne. « Depuis six ans que je suis au sein de l’établissement, je n’avais jamais connu ça ! », a de son côté confié la proviseure.

Pour tenter de comprendre ce qui s’est passé et avoir des explications, le lycée a immédiatement contacté ses fournisseurs. Pour eux, la seringue « viendrait d’une injection réalisée sur l’animal et dont une partie serait restée dans un muscle sans que personne ne s’en aperçoive, et cela jusqu’à ce qu’il arrive dans l’assiette ».

Quant aux mouches, elles proviendraient d’une récente invasion survenue au lycée. « En raison du froid, des mouches sont rentrées à l’intérieur de l’établissement et certaines se sont glissées dans les salades de riz », a indiqué Isabelle Plassais. Enfin, pour l’asticot, aucune explication n’a pu être trouvée.

Après toutes ces découvertes, la proviseure s’est néanmoins voulue rassurante : « Aucun élève n’a été intoxiqué. Tout a été mis en œuvre, ce qui est arrivé est tout à fait exceptionnel, d’ailleurs les trois événements n’ont pas de lien entre eux, c’est assez incroyable que cela arrive le même jour. La cantine, qui a été récemment rénovée, ne présente aucun risque mais nous serons plus vigilants désormais ».

« Nous avons pris toutes les mesures nécessaires », a-t-elle conclu.

De son côté, le Conseil régional a été informé de la situation et a déclaré avoir pris acte, en assurant également que « toutes les mesures ont été prises par le lycée ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.