Belgique : évasion du commissariat d’un suspect par « un trou grand comme une feuille A4 »

Par Epoch Times avec AFP
3 août 2022 16:37 Mis à jour: 3 août 2022 21:46

Un homme de 25 ans interpellé dans un dossier de rébellion envers la police a réussi à s’évader d’un commissariat à Bruxelles après avoir cassé la cuvette des toilettes de sa cellule, ont indiqué mardi 2 août les enquêteurs.

Les faits se sont produits dans la nuit de lundi à mardi au commissariat de la commune bruxelloise de Molenbeek, quelques heures après l’arrestation de ce suspect dans la capitale belge à la demande du parquet de Courtrai (ouest).

Il décroche la cuvette des toilettes et s’échappe par le trou du mur

Profitant de l’absence de vidéosurveillance dans sa cellule, car « la caméra était défectueuse », le suspect « a décroché la cuvette des toilettes du mur » et s’est échappé par « un trou grand comme une feuille A4« , a expliqué à l’AFP un porte-parole de la zone de police, confirmant des informations de presse.

Se retrouvant alors dans un couloir du sous-sol, il est ensuite vraisemblablement passé par une fenêtre pour accéder à la rue, trompant la vigilance des policiers en faction à la porte principale du commissariat, selon la même source.

Cet homme, déjà connu de la justice belge pour de nombreux délits, et plusieurs fois condamné, avait été interpellé pour non respect des conditions d’une remise en liberté.

Selon le parquet de Courtrai, en Flandre occidentale, il est actuellement en attente de jugement dans un dossier de rébellion envers la police, qui devait lui valoir d’être réincarcéré.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.