Bue correctement, une tasse de café par jour peut prévenir les calculs rénaux

Par Health 1+1
22 juin 2022 22:13 Mis à jour: 22 juin 2022 22:51

De nombreuses études prouvent les bienfaits du café pour la santé, notamment la prévention des maladies cardiovasculaires, des maladies du foie, du diabète de type 2, de la démence et du cancer, etc. Les dernières recherches indiquent que le café peut également réduire le risque de lésions rénales aiguës. Alors, comment le grand public et les patients atteints de maladies rénales peuvent-ils boire du café pour protéger leurs reins ?

Une nouvelle étude publiée dans Kidney International Reports montre que boire au moins une tasse de café par jour peut réduire le risque de lésions rénales aiguës.

L’étude a recruté 14.207 adultes âgés de 45 à 64 ans et, après une période de suivi de plus de 20 ans, elle a découvert que, par rapport à ceux qui ne buvaient jamais de café, les buveurs de café quotidiens avaient un risque de lésion rénale aiguë inférieur de 15% ; et ceux qui buvaient plus de deux tasses de café par jour avaient une réduction du risque de 22 à 23%.

Après ajustement d’autres facteurs, tels que l’âge et le poids, le tabagisme et la consommation d’alcool, l’hypertension artérielle, le diabète et la fonction rénale, une comparaison a montré que les buveurs de café quotidiens avaient toujours un risque de lésion rénale aiguë inférieur de 11% à celui des personnes qui ne buvaient jamais de café.

Les lésions rénales aiguës sont des lésions structurelles ou des déficiences fonctionnelles des reins sur une courte période de temps pour diverses raisons. Les causes comprennent la déshydratation, un choc, une infection bactérienne, une septicémie, une hémorragie grave, une néphrite aiguë, une intoxication médicamenteuse, des calculs rénaux, une sténose urétérale et une hypertrophie de la prostate.

Les lésions rénales aiguës légères sont généralement asymptomatiques. Toutefois, lorsqu’elle devient modérée ou grave, elle peut entraîner une diminution du débit urinaire, des œdèmes, de la fatigue, des nausées, des vomissements, une perte d’appétit, de la somnolence, des maux de tête, voire un essoufflement et un coma.

Chirag Parikh, directeur de la division de néphrologie de la faculté de médecine de l’université Johns Hopkins, a déclaré que le café peut réduire le risque de lésions rénales aiguës parce que les composés bioactifs associés à la caféine ou la caféine elle-même améliorent l’apport sanguin aux reins, ainsi que l’utilisation de l’oxygène à l’intérieur de ceux-ci.

Le Dr Parikh était également l’un des chercheurs de l’étude. Il a souligné qu’il existe des molécules dans les reins qui provoquent des déséquilibres chimiques et une utilisation excessive de l’oxygène dans les reins. La caféine peut inhiber la production de ces molécules, ce qui contribue à maintenir la stabilité des reins. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les mécanismes de protection de la consommation de café pour les reins.

Une à une tasse et demie de café par jour réduit le risque de calculs rénaux de 40%.

Les avantages de la consommation de café pour les reins incluent également une réduction du risque de calculs rénaux.

En utilisant les données génétiques de centaines de milliers de personnes, une étude publiée dans l’American Journal of Kidney Diseases en 2021 a montré que la consommation quotidienne de café et de caféine pouvait prévenir les calculs rénaux.

En analysant les données génétiques d’un total de 571.657 participants de l’étude UK Biobank et du consortium FinnGen, les chercheurs ont constaté une réduction de 40% du risque de calculs rénaux chez les personnes qui buvaient une à 1,5 tasse de café par jour.

Les calculs rénaux sont une maladie rénale courante.

Les « calculs » rénaux sont des cristaux minéraux présents dans l’urine. Ils peuvent s’accumuler dans les reins ou se déplacer dans les uretères. Ils surviennent de manière imprévisible et provoquent souvent des douleurs insupportables. Une transpiration excessive ou le fait de ne pas boire suffisamment d’eau augmente le risque de calculs rénaux, car cela diminue la quantité d’urine, permettant ainsi aux minéraux formant les calculs de se déposer et de se lier dans les reins et les voies urinaires. Les calculs rénaux peuvent être divisés en quatre grands types, les plus courants étant les calculs d’oxalate de calcium. Les calculs rénaux d’oxalate de calcium se forment lorsque le calcium se lie à l’oxalate dans l’urine.

Des études ont montré que la caféine contenue dans le café provoque une augmentation du débit urinaire, ce qui constitue un facteur de protection important contre le développement de calculs rénaux. La caféine réduit également l’adhésion des cristaux d’oxalate de calcium à la surface supérieure de l’épithélium tubulaire rénal. En outre, le café contient également de l’acide citrique, qui inhibe la formation de calculs.

Miraculeusement, le café décaféiné peut également contribuer à la protection contre les calculs rénaux, car certains des autres composés biologiquement actifs qu’il contient, comme la trigonelline, peuvent avoir des effets protecteurs similaires à ceux de la caféine.

Les patients atteints de maladies rénales peuvent-ils également boire du café pour protéger leurs reins ?

Avant de boire du café, il faut faire attention à la sélection des grains de café et à la méthode d’infusion. Certaines personnes ont des palpitations cardiaques en buvant du café, ce qui est lié à la qualité des grains. Pendant le processus de torréfaction des grains de café, il peut y avoir de mauvais grains bruts et des impuretés, il est donc recommandé de choisir des grains de café de bonne qualité.

En outre, il est préférable de boire du café filtré, car une étude de 2020 a révélé que l’utilisation de papier filtre pour préparer le café peut également filtrer les substances qui augmentent le cholestérol sanguin.

Alors, quel type de café est le plus sain ? Le Dr Chieh Li Wang, médecin hémodialyseur et directeur de la clinique médicale Bo-An, suggère de boire du café noir ou un latte. Le latte doit être préparé avec du lait frais, pas de crème, et il faut éviter d’ajouter du sucre ou des substituts de sucre.

Le Dr Wang a souligné que les patients souffrant de maladies rénales peuvent également boire du café, mais ils doivent faire attention à trois choses :

  • – La consommation de café sera incluse dans leur consommation totale d’eau, qui ne doit pas être excessive.
  • – Les patients atteints de maladies rénales chroniques peuvent toujours boire du lait avec modération, ils peuvent donc boire des lattes.
  • – Les patients sous dialyse ne doivent pas boire de café contenant du lait.

Étant donné que les patients atteints d’une maladie rénale doivent limiter leur consommation de protéines, de potassium et de phosphore, et que le lait a une teneur élevée en phosphore, ils doivent faire attention à la quantité de lait qu’ils consomment.

En outre, il n’y a pas de différence entre la limite de consommation quotidienne de caféine pour les patients atteints de maladies rénales et la population générale. L’apport quotidien recommandé en caféine aux États-Unis et dans l’Union européenne est inférieur à 400 mg par jour, soit environ cinq tasses de café.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.