Carburants : pourquoi la remise de 18 cts ne s’appliquera pas dans toutes les stations au 1er avril

Par Léonard Plantain
1 avril 2022 06:03 Mis à jour: 1 avril 2022 06:03

Au 1er avril, certaines stations-service vont différer de quelques jours l’application de la remise de 18 centimes prévue par le gouvernement, car elles avaient déjà rempli leurs cuves avec des stocks achetés avant l’annonce de cette remise. Elles l’appliqueront donc une fois réapprovisionnées au prix remisé.

Pour ce vendredi 1er avril, face à la hausse des prix des carburants du fait de la guerre en Ukraine, le gouvernement français avait annoncé une remise de 18 centimes d’euro par litre sur le prix des carburants, pour tenter d’amortir l’envolée des prix. Une mesure qui devrait durer 4 mois et qui coûtera 3 milliards d’euros au budget de l’État, a rapporté Franceinfo.

Cependant, toutes les stations-service n’appliqueront pas cette remise au 1er avril comme prévue. En effet, ayant déjà acheté leurs carburants avant l’annonce du gouvernement, elles devront attendre de se réapprovisionner au prix remisé pour l’appliquer. Selon la Fédération française des combustibles, environ 2.500 stations sur les 12.500 ouvertes en France seraient concernées.

Que les automobilistes se rassurent, il ne s’agit là que de quelques jours de délai. De plus, la majorité des autres stations appliqueront la remise dès ce vendredi. À noter que les prix baisseront de 18 centimes en France métropolitaine, de 17 centimes en Corse car l’île bénéficie d’un point de TVA en moins, et de 15 centimes dans les DOM-TOM car la TVA est à zéro.

L’application de la remise sera bien sûr signalée en station-service par des panneaux ou des autocollants explicatifs.

Concernant les stations du réseau TotalEnergies, sachez qu’une remise supplémentaire de 10 centimes sera également appliquée, sur décision du groupe. De quoi économiser quelques euros !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.