La vie est maintenant apparue sur l’île mystérieuse qui a émergé de l’océan Pacifique en 2014

Une nouvelle végétation et une boue étrange et collante ont été découvertes sur l’une des plus récentes îles du monde, située dans l’océan Pacifique.

L’île est située près de Tonga dans le Pacifique Sud et s’appelle officieusement Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (Hunga Tonga). L’île a été créée par une éruption volcanique en décembre 2014.

La NASA a déclaré qu’il s’agit de la première île de ce type à s’être formée depuis que les satellites ont commencé à prendre des photos de la Terre sur une base régulière.

Dan Slayback, chercheur à la NASA, debout sur la plage de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai. (NASA)

Les scientifiques avaient d’abord prédit que l’île de demeurerait que pour quelques mois. Mais en 2017, la NASA a déclaré que l’île est restée en place « contre toute attente » et qu’elle pourrait durer de 6 à 30 ans.

« Il n’y a pas de carte des nouvelles terres », a déclaré Dan Slayback du Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, Maryland (États-Unis).

LIRE AUSSI :

« Nous étions tous comme des écoliers qui ne tenaient plus en place », a dit le chercheur Slayback après avoir visité l’île.

La végétation s’enracine sur l’isthme plat de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai. Le cône volcanique est à l’arrière-plan. (Dan Slayback)

« Elle est composée surtout de gravier noir, je n’appellerais pas ça du sable, car c’est plutôt du gravier de la taille de petits pois, et nous portons pour la plulpart des sandales, donc c’est assez douloureux parce que ça se faufile sous votre pied. Il m’est tout de suite devenu évident qu’elle n’était pas aussi plane qu’il n’y paraît d’après le satellite. »

Il ajoute : « C’est assez plat, mais il y a encore quelques pentes et les graviers ont formé des motifs chouettes grâce à l’action des vagues. Et puis il y a l’argile qui sort du cône. Sur les images satellites, vous voyez cette matière de couleur claire. »

L’île est principalement constituée de « boue » et de « boue argileuse de couleur claire », a-t-il ajouté.

Les sternes fuligineuses nichent dans les ravins qui entourent le lac du cratère. (Dan Slayback)

« Donc, même si nous l’avions vue, nous ne savions pas vraiment ce que c’était, et je suis encore un peu perplexe quant à sa provenance. Parce que ce n’est pas de la cendre », a déclaré D. Slayback.

Les scientifiques ont également pu obtenir des photos rapprochées de la végétation qui commence à s’établir.

« Une chouette effraie a fait une apparition inattendue (elle est présente dans le monde entier ; l’observation n’a pas été, il s’avère, particulièrement remarquable), vivant probablement sur les îles anciennes fortement végétalisées ; ainsi que des centaines de sternes dans des rigoles profondes qui se sont gravées dans les falaises entourant le lac du cratère », a déclaré la NASA.

Les falaises du lac de cratère sont creusées de ravines d’érosion. (Dan Slayback)

La NASA a indiqué que la végétation était probablement fertilisée par les excréments d’oiseaux et que ceux-ci vivaient sur les îles voisines.

« Ça m’a vraiment surpris de voir à quel point c’était précieux d’être là en personne pour voir une partie de tout ça. Ça devient vraiment évident de comprendre ce qui se passe en observant le paysage », dit-il.

Dan Slayback a noté que l’île semble s’éroder plus rapidement qu’on ne le pensait en raison des précipitations.

« L’île s’érode par les pluies beaucoup plus vite que je ne l’imaginais. Nous nous sommes concentrés sur l’érosion de la côte sud, où les vagues s’effondrent, ce qui se produit actuellement. C’est juste que toute l’île est en train de s’écrouler aussi. C’est un autre aspect qui est très clair lorsque vous vous tenez devant ces énormes ravins d’érosion. Ok, ce n’était pas là il y a trois ans, et maintenant il y a deux mètres de profondeur », dit-il.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Une explosion de pluie se déverse sur un paysage féérique

 
VOIR AUSSI