Face à l’explosion d’agressions, les pompiers du Morbihan seront équipés de caméras

Un peu partout en France, les sapeurs-pompiers font face à un nombre de plus en plus élevé d’agressions lorsqu’ils sont en plein exercice de leurs fonctions depuis un an. Dans le Morbihan, le SDIS a décidé de les équiper de caméras mobiles, tout en mettant en place deux autres mesures concrètes.

En 2018, dans le seul département du Morbihan, 9 plaintes pour agressions contre des pompiers ont été déposées, alors qu’il y en avait eu 2 en 2017 et une seule en 2016. En 2019, il y en a déjà eu trois depuis le début de l’année. À l’échelle nationale, le nombre d’agressions envers les soldats du feu a augmenté de 23 % entre 2016 et 2018.

« Face à cette recrudescence d’agressions violentes, nous avons décidé de jouer le jeu d’une meilleure prévention, mais également de faciliter le travail de la justice qui donne une réponse judiciaire forte », précise à Secours info Gilles Dufeigneux, président du conseil d’administration du SDIS du Morbihan.

Pour la première fois en France, 12 SDIS seront équipés de caméras individuelles mobiles afin d’expérimenter l’enregistrement des interventions en cas de situations difficiles pouvant mener à une agression. L’un de ces SDIS est celui du Morbihan, qui pourra acquérir 16 caméras réparties dans 4 centres différents du département, un investissement de l’ordre des 10 000 euros.

« Annoncer que l’on va filmer en cas d’agressivité permet, bien souvent, de faire retomber la pression », précise Cyrille Berrod, contrôleur général. Un autre aspect évident que ces caméras vont permettre sera de pouvoir « collecter des preuves en cas d’agression », explique M. Dufeigneux.

Des camions renforcés

Les camions et autres véhicules intervenant en zone urbaine seront également mieux équipés pour faire face à l’effraction et au vandalisme. Des films de sûreté et de sécurité seront ajoutés aux vitres latérales afin de résister aux lancements de pavés, parpaings, cocktails Molotov, etc. Le budget prévu pour ces améliorations à la sécurité est d’environ 9 000 euros.

Formations spécifiques

Afin d’aider les sapeurs-pompiers à poser les bons gestes dans l’urgence lorsque s’ajoute une pression liée à une agression, une nouvelle formation a été mise en place. « Le but est d’apprendre la négociation qui sera plus facile avec l’appui des caméras et les gestes de maîtrise des personnes en cas de nécessité », précise le lieutenant Jean-Marc Pedron. Deux groupes ont déjà suivi cette formation spécifique.

« Il ne s’agit pas de transformer les sapeurs-pompiers en forces de maintien de l’ordre. Il faut juste s’assurer qu’ils puissent intervenir sereinement », prévient Gilles Dufeigneux au Télégramme.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Rennes : déferlement de violence envers des pompiers et un couple qui a tenté d’empêché un vol dans le camion de pompier

 
VOIR AUSSI