Avec la hausse du prix des carburants, les vols et siphonnages se multiplient partout en France

Par Léonard Plantain
13 mars 2022 05:47 Mis à jour: 13 mars 2022 05:47

Les prix des carburants continuent de s’envoler. En conséquence, de nombreux vols ont lieu partout en France. Récemment, dans l’Eure, un chauffeur de poids lourd transportant une citerne de carburant a été victime d’une tentative de braquage, mais ce dernier est parvenu à s’échapper.

Avec des prix de carburants qui dépassent désormais les 2 euros, les vols et les siphonnages font leur grand retour en France. Pour l’heure, le phénomène n’est pas encore massif. Cependant, les autorités ont constaté une recrudescence de ce type de vol et appellent désormais à la prudence. « À un tel niveau de prix, les malfaiteurs flairent la bonne affaire ! Imaginez la plus value s’ils revendent le litre à 1€50 », a indiqué un enquêteur.

Ces vols ne visent pas seulement les véhicules des particuliers, mais aussi les camions et transporteurs. Récemment, sur l’autoroute A13 dans l’Eure, un chauffeur de poids lourd transportant une citerne de carburant a été victime d’une tentative de braquage, a rapporté Actu17. En effet, après avoir utilisé un stratagème, quatre hommes ont forcé le chauffeur à s’arrêter. Toutefois, en profitant d’une faille, le chauffeur est parvenu leur échapper et à reprendre sa route sans avoir subi de siphonnage.

En plus des particuliers et des transporteurs, les exploitations agricoles où sont entreposées des citernes de gazole pour les tracteurs sont également visées. Depuis, sur l’ensemble du territoire, la gendarmerie a mis en place 250 « référents sûreté » ainsi que des « correspondants sûreté » afin de donner des conseils et proposer des solutions aux entreprises et aux particuliers pour les prémunir contre ce type de vol.

Les solutions données sont par exemple la mise en place d’une clôture avec un portail, une surélévation des grilles d’enceinte ou encore l’ajout d’éclairage à détection de mouvements. Selon l’adjudant chef René Coueslan, commandant de la cellule de prévention technique de la malveillance dans les Yvelines : « On conseille de ranger les camions face à la route afin que si des cambrioleurs s’approchent des camions, leurs lampes torche soient visibles de la route, afin que cela éveille les soupçons des automobilistes qui passent ».

Malheureusement, même si les « référents sûreté » sont davantage sollicités que par le passé, le commandant Coueslan a déploré que cela « ne soit pas encore un réflexe ». En effet, « on pense à appeler le 17 une fois que le vol a eu lieu, et pas à nous appeler avant [pour être conseillé] », a-t-il conclu.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.