Incendie de Notre-Dame de Paris : de nombreuses réactions de joie signalées sur les réseaux sociaux

16 avril 2019 15:04 Mis à jour: 16 avril 2019 15:04

Si le drame qui a touché la cathédrale Notre-Dame a profondément bouleversé le peuple de France, certains internautes n’ont malheureusement pas hésité à se réjouir ouvertement de la tragédie qui a frappé Paris.

Alors que l’heure était aux prières et aux pleurs ce lundi 15 avril, premier jour de la Semaine sainte, les Français et les chrétiens du monde entier contemplant impuissants les ravages infligés par les flammes à l’un des monuments les plus emblématiques de l’histoire de France, des centaines d’internautes – notamment musulmans – n’ont pas hésité à se réjouir et à célébrer ce triste moment sur les réseaux sociaux.

Des moqueries et des messages de haine qui ont évidemment scandalisé tous ceux attachés à leur patrie et à son histoire féconde. Parmi les premiers à réagir, certains militants de la mouvance identitaire qui ont relayé et fait des copies des messages de haine publiés sur la Toile avant qu’ils ne soient effacés par leurs auteurs.

Si de nombreux internautes se sont malheureusement félicités des destructions causées à la cathédrale Notre-Dame – certains appelant même à raser le monument et à y construire une mosquée ! –, plusieurs ont fait un lien entre la blague d’un lycéen à propos du pèlerinage des musulmans à La Mecque intervenue ce week-end et l’incendie qui s’est déclaré au cœur de l’île de la Cité.

Pour ces internautes, l’incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame serait en effet un signe de la vengeance d’Allah. Le dimanche 14 avril, un adolescent avait publié une photo de la Kaaba sur Twitter avant de comparer le cliché à une scène du jeu télévisé In Ze Boîte diffusé par la chaîne Gulli depuis 2007.

Une blague qui lui avait immédiatement valu pléthore d’insultes et de menaces de mort de la part de fondamentalistes musulmans, poussant les secrétaires d’État Marlène Schiappa et Cédric O à apporter leur soutien au lycéen et à rappeler que le délit de blasphème n’existait pas en France, contrairement à celui de cyber-harcèlement.

D’autres internautes ont usé d’émoticones pour donner leur opinion sur la tragédie qui s’est déroulée au centre de Paris, choisissant de « liker » ou d’utiliser le symbole manifestant l’hilarité pour commenter des photos et des vidéos de l’incendie.

Le CFCM appelle les musulmans à « participer à l’effort financier »

Ce mardi le Conseil français du culte musulman (CFCM) et le recteur de la Mosquée de Lyon ont appelé les fidèles à « manifester leur solidarité » et à « participer à l’effort financier pour la reconstruction de ce chef d’œuvre architectural qui fait la gloire de notre pays ».

Le CFCM a fait part de « son immense tristesse », qualifiant la cathédrale Notre-Dame de « symbole du christianisme, lieu de culte du catholicisme, joyau de Paris, coeur de l’Histoire de France et Patrimoine de l’humanité », avant de témoigner de « sa solidarité et de sa fraternité aux chrétiens du monde entier » selon les déclarations relayées par l’AFP.

Des propos partagés par Kamel Kabtane, président du Conseil des mosquées du Rhône : « Autant que leurs compatriotes, les musulmans de notre région sont bouleversés par ce sinistre. »

« Notre-Dame de Paris, en plus d’être un lieu de culte, est l’âme de notre pays. C’est dans ce lieu que les Français sont venus célébrer les moments les plus heureux de leur Histoire », conclut M. Kabtane.

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.