Jean-Christophe Lagarde dérape sur Éric Zemmour : « Si M. Pasqua était là, il te filerait une balle dans la tête »

Par Laurent Gey - Epoch Times
22 novembre 2021 18:28 Mis à jour: 22 novembre 2021 18:31

Dimanche 21 novembre 2021, Jean-Christophe Lagarde, député de la 5ᵉ circonscription de la Seine-Saint-Denis, a tenu des propos d’une rare violence à l’encontre d’Eric Zemmour, parlant « d’une balle dans la tête » du journaliste.

Le dérapage est tout simplement incroyable et d’une extrême violence. Jean-Christophe Lagarde,était invité sur France Info ce dimanche matin et a menacé d’une manière insolite Éric Zemmour. «Se foutre du monde au point de dire ‘je suis un RPR’, Monsieur Zemmour, si Monsieur Pasqua [un des fondateurs du RPR, ndlr] était là, il te filerait une balle dans la tête», a lâché le député et président du groupe UDI.

Voyant que l’épisode montait en neige sur les réseaux sociaux, l’élu s’est excusé quelques heures plus tard sur Twitter: « Je regrette mon expression totalement inappropriée à propos de Pasqua et Zemmour ce matin, je voulais dire qu’à l’époque une telle imposture de sa part aurait eu une réplique des plus cinglantes. La violence doit toujours être bannie du débat politique ».

Des soutiens de Zemmour et de nombreuses voix ont condamné la violence de ces propos, à l’image d’Éric Ciotti, candidat à l’investiture de son parti Les Républicains à la présidentielle.

Éric Zemmour a réagi aussi plus tard par communiqué, « sans armes ni menaces »: « Depuis des mois, je suis probablement l’homme le plus menacé de mort de France. Je m’y suis fait. De toutes les racailles qui me prennent pour cible, tu n’es certainement pas la plus dangereuse, mais incontestablement la plus traîtresse », a-t-il répondu. Dans son style habituel, il a qualifié Jean-Christophe Lagarde d’homme « empreint de duplicité, de lâcheté et de cynisme », n’a pas accepté ses excuses considérant son ‘Mea Culpa’ de pacotille.

Devant la polémique, France info a également décidé de supprimer la vidéo de ses médias sociaux, expliquant que ces propos ne correspondaient ni aux valeurs ni à l’idée que la chaine se faisait du débat politique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.