La Catalogne supprime le pass sanitaire, jugé inefficace face à Omicron

Par Epoch Times avec AFP
28 janvier 2022 07:15 Mis à jour: 28 janvier 2022 09:36

À partir de ce vendredi 28 janvier, la région espagnole de Catalogne a décidé de mettre fin à l’obligation de présenter un pass sanitaire pour entrer dans les bars, restaurants et salles de sport, le jugeant peu efficace face à la grande contagiosité d’Omicron.

« Une partie importante de la population est à nouveau susceptible d’être infectée par le virus », à cause d’Omicron, « indépendamment de son statut vaccinal ou du fait d’avoir déjà contracté la maladie », a justifié, dans un communiqué, le gouvernement régional qui suit ainsi l’avis de son comité d’experts.

« En conséquence, l’efficacité de l’utilisation obligatoire du certificat COVID diminue », a-t-il ajouté. Cette décision a été publiée jeudi au journal officiel régional.

Les discothèques restent fermées

Le pass sanitaire est en vigueur pour rentrer dans les bars, restaurants et salles de sport depuis fin novembre en Catalogne, région touristique de 7,7 millions d’habitants.

La région a donc levé la majeure partie de ses restrictions, mettant fin mardi aux jauges d’occupation dans les restaurants et supprimant la limite de dix personnes pour les réunions privées. La seule restriction encore en vigueur est la fermeture des discothèques.

Il y a une semaine, elle avait aussi levé le couvre-feu qui était en vigueur entre 1h00 et 6h00 du matin à Barcelone et dans une grande partie de la région depuis fin décembre.

Si le nombre de cas reste toujours très élevé dans la région, les hôpitaux ne sont pas aussi saturés que les autorités pouvaient le craindre dans leurs scénarios les plus pessimistes.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.