La stimulation magnétique transcrânienne pour traiter la dépression

Ce traitement unique, sans médication, stimule la neurochimie du cerveau et donne de bons résultats.
Par Jennifer Margulis
7 janvier 2022 16:34 Mis à jour: 7 janvier 2022 16:34

Il existe des personnes jeunes qui sont déprimées au point de penser au suicide quotidiennement. Ces personnes planifient comment et où elles vont emboutir leur voiture, elles apprécient les vêtements sombres et le fait de marcher sur l’autoroute la nuit dans l’espoir qu’un conducteur les percute. Elles sont anxieuses et sans espoir, convaincues qu’elles ne seront jamais heureuses.

Parfois, seul le lien qui les retient est la famille proche qu’elles ne veulent pas blesser. Leur mère, frère et sœur, voilà tout ce qui les empêche de franchir le pas.

Certaines de ces personnes vont solliciter de l’aide et, sous la supervision d’un psychiatre, essayer divers antidépresseurs. Mais, si ces médicaments semblent fonctionner pendant un certain temps, après quelques mois seulement, le sentiment familier et dévastateur de désespoir recommence à les envahir. Mais il reste encore une solution pour traiter cet état dépressif, à savoir la stimulation magnétique transcrânienne.

Augmentation de la dépression pendant la crise du Covid

Selon Santé publique France, la dépression a beaucoup touché la population active, environ un actif sur cinq durant chaque confinement. Si la dépression était un problème avant la panique mondiale suscitée par le Covid-19, il ne fait aucun doute qu’elle s’est aggravée depuis. L’isolement et la solitude, qui ont tous deux considérablement augmenté pendant la pandémie, mènent à la dépression, tout comme les difficultés financières, le manque d’emploi, la maladie d’un proche et la mort.

Les prescriptions d’antidépresseurs ont augmenté depuis le début de la pandémie, selon le Dr Stephanie Collier, professeur de psychiatrie à la faculté de médecine Harvard Medical School. Les signalements de violences domestiques ont également augmenté, et les jeunes n’ont jamais été aussi nombreux à avoir des tendances suicidaires, ou à essayer concrètement de mettre fin à leurs jours.

Il se peut également que les infections au Covid-19 elles-mêmes aient un effet sur la santé mentale des gens. Une étude portant sur 62 354 personnes ayant reçu un diagnostic de Covid-19, publiée en novembre 2020, dans la revue scientifique The Lancet, a révélé que les patients guéris du Covid-19 présentaient un risque plus élevé de troubles psychiatriques.

Dans une autre étude plus récente, publiée dans la revue scientifique Nature, une équipe de 23 scientifiques a examiné le tissu cérébral de personnes décédées du Covid-19. Ils ont constaté des changements moléculaires dans le cerveau qui reflétaient les changements observés dans le cerveau des personnes souffrant de maladies neurodégénératives.

« Les perturbations associées au Covid-19 chevauchent celles que l’on trouve dans les troubles cérébraux chroniques », ont déclaré les scientifiques, « et résident dans les variants génétiques associés à la cognition, à la schizophrénie et à la dépression ».

Bien qu’il n’y ait aucune preuve de la présence du virus lui-même dans les tissus, les scientifiques ont émis l’hypothèse que les infections au Covid-19 pourraient provoquer une dégénérescence du cerveau. Cela pourrait être une autre raison pour laquelle tant de personnes sont actuellement aux prises avec des troubles de l’humeur.

Qu’est-ce que la stimulation magnétique transcrânienne ?

La stimulation magnétique transcrânienne, ou SMT, est une intervention relativement récente pour traiter la dépression. Utilisée depuis 1985 pour les cas de dépression résistant aux médicaments ou à d’autres traitements, la SMT, ou SMT répétitive (SMTr), utilise des impulsions magnétiques pour stimuler le cerveau. Cette intervention non invasive cible les parties du cerveau qui ont tendance à être moins actives, chez une personne souffrant de dépression grave.

Pendant une séance de SMT, le patient est éveillé. Une bobine électromagnétique est placée sur la tête du patient, généralement au moyen d’une casquette ou d’un casque. Le patient est assis confortablement sur une chaise pendant que la bobine délivre une impulsion indolore, qui ressemble à une sensation intermittente de tapotement ou de piqûre. Le patient peut lire, méditer, rêvasser ou faire des mots croisés pendant que le traitement est administré. Il est également possible de parler pendant les séances, bien que la plupart des patients choisissent de porter des bouchons d’oreille pour atténuer le bruit de l’appareil.

L’impulsion électrique est conçue pour stimuler le cerveau, afin qu’il produise des neurotransmetteurs tels que la sérotonine et la dopamine qui favorisent une bonne humeur et un meilleur sommeil. Bien que les protocoles varient en fonction du cabinet, de la machine et de chaque patient, les traitements de la dépression ou de l’anxiété durent généralement de 20 à 30 minutes, et un patient reçoit habituellement cinq séances par semaine pendant quatre à six semaines.

Des résultats positifs

Dans un article sur la stimulation magnétique transcrânienne publié dans le magazine Harvard Health, le Dr Adam P. Stern estime que la thérapie par SMT a été bénéfique pour 50 à 60 % des patients souffrant de dépression résistante aux médicaments. Parmi ces patients, environ un tiers ont déclaré que leurs symptômes de dépression ne sont pas réapparus avec le temps. Alors que la dépression est généralement un trouble de l’humeur permanent et récurrent, la plupart des patients qui ont trouvé la SMT utile, ont constaté une amélioration pendant plusieurs mois à un an après la fin du traitement, a écrit le Dr Stern.

Emma, 59 ans, résidente de la région de la Baie, estime que le traitement lui a sauvé la vie.

 « J’allais mourir », a-t-elle déclaré à KQED. « Cela m’a sauvé la vie, et je serai à jamais reconnaissante. »

Plusieurs études scientifiques évaluées par des pairs ont constaté que la SMT soulageait les symptômes de la dépression, notamment une analyse de 2019, publiée dans la revue General Psychiatry. Bien que certaines de ces études soient parrainées par des grandes compagnies, la SMT semble être un outil clinique efficace. Elle est également utilisée pour aider à traiter les symptômes associés à l’épilepsie et à l’autisme.

Une autre patiente a déclaré que cela lui avait sauvé la vie. Elle était reconnaissante d’avoir un endroit où aller tous les jours, pendant la durée du traitement, et pendant les mois qui ont suivi, elle ressentait davantage d’espoir et se sentait moins déprimée qu’elle ne l’avait été, depuis très longtemps. Bien qu’elle lutte toujours contre son humeur et sa santé mentale, la SMT l’a vraiment aidée.

« J’ai eu des patients qui l’ont utilisée avec succès pour traiter la dépression, en particulier la dépression résistante au traitement », a déclaré le Dr James Neuenschwander, un médecin spécialisé en médecine intégrative basé à Ann Arbor, dans le Michigan. « Le problème principal est le coût. »

Le Dr Neuenschwander a voulu acheter une machine pour son cabinet, mais le coût pour ses patients était prohibitif. Si certaines compagnies d’assurance prennent en charge les frais de traitement, les patients déclarent devoir débourser jusqu’à 130 €, par séance.

Bien que le Dr Neuenschwander oriente ses patients vers une clinique pour les traitements, il a également réussi à traiter la dépression majeure en s’attaquant aux causes profondes. Il essaie d’éviter de prescrire des antidépresseurs, car, selon lui, ils perdent leur efficacité au bout de trois mois.

« Au bout d’un an, ils ne sont pas meilleurs que l’exercice ou la méditation. (…) Ils sont très efficaces à court terme, ils peuvent avoir un impact majeur pour une personne en crise. Mais au-delà de trois mois, vous cherchez à voir ce que vous pouvez faire d’autre. »

Pour régler les problèmes sous-jacents, le Dr Neuenschwander mène des examens biochimiques et utilise des médicaments ou des suppléments pour cibler les carences. Notamment, un acide aminé appelé 5-HTP, qui aide à lutter contre la dépression mineure et les troubles du sommeil en renforçant la capacité de l’organisme à produire de la sérotonine et de la mélatonine ; de la macuna, qui, selon le Dr Neuenschwander, peut améliorer les niveaux de dopamine ; et de l’orotate de lithium, qui protège le cerveau et aide à lutter contre la toxicité du glutamate.

Parmi les autres traitements de la dépression plus légère, citons le conseil et la thérapie par la parole, les modifications du régime alimentaire pour améliorer l’humeur, l’exercice quotidien, les massages et l’acupuncture. Chaque année en France, deux millions de personnes sont confrontées à la dépression. Dans 15 à 30 % des cas, les stratégies thérapeutiques standard qui sont proposées sont inefficaces selon fondation-fondamental.org, un site dédié à la dépression. Pour certains de ces patients, la SMT peut être une bouée de sauvetage.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.