Les parents de Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, ont acheté une maison aux Bahamas avec l’argent de la société

Par Naveen Athrappully
24 novembre 2022 14:52 Mis à jour: 24 novembre 2022 14:56

Les parents du fondateur de FTX, Sam Bankman‑Fried, et d’autres cadres supérieurs de la bourse de crypto‑monnaie en faillite avaient acheté des propriétés d’une valeur de plusieurs millions de dollars aux Bahamas en utilisant des fonds de l’entreprise.

Au total, les parents de Sam Bankman‑Fried et les dirigeants de FTX ont acheté au moins 19 propriétés aux Bahamas au cours des deux dernières années, qui sont collectivement évaluées à environ 121 millions de dollars, selon un article de Reuters citant des dossiers de propriété. Un des documents, relatif à une maison avec accès à la plage, montre les parents de Sam Bankman Fried, Barbara Fried et Joseph Bankman, professeurs de droit à l’université de Stanford, comme signataires. La propriété, évaluée à 16,4 millions de dollars, est classée « maison de vacances ».

Lorsque Reuters a demandé comment les parents de Sam Bankman‑Fried avaient payé la propriété, un porte‑parole du couple a déclaré que le couple avait tenté de la rendre à FTX.

« Avant la procédure de faillite déjà, M. Bankman et Mme Fried ont cherché à rendre l’acte à la société et attendent des instructions supplémentaires », a déclaré le porte‑parole.

Une branche de FTX a acheté 15 propriétés évaluées à environ 100 millions de dollars en 2021 et 2022, son achat le plus cher étant un penthouse (appartements de luxe situées au dernier étage d’un immeuble) de 30 millions de dollars dans une communauté de villégiature appelée Albany. Les dossiers montrent qu’il était destiné à être utilisé comme une « résidence pour le personnel important ».

Trois condominiums (appartements achetés par plusieurs propriétaires), évalués entre 950.000 et 2 millions de dollars, ont été achetés par Sam Bankman‑Fried, Gary Wang, cofondateur de FTX, et Nishad Singh, l’ancien chef de l’ingénierie, pour un usage résidentiel. Au total, sept condominiums évalués à près de 72 millions de dollars ont été achetés par FTX.

Lors de la première audience sur la faillite de la société, mardi, un avocat de FTX a déclaré que l’entreprise était « effectivement gérée comme un fief appartenant personnellement à Sam Bankman‑Fried », selon CNBC.

« Ce à quoi nous avons affaire est un nouveau type d’animal », a déclaré James Bromley, avocat de FTX. « Malheureusement, les débiteurs de FTX n’étaient pas particulièrement bien gérés, et c’est un euphémisme. »

Les liens avec le Parti démocrate

La mère de Sam Bankman‑Fried, Barbara Fried, est la cofondatrice du comité d’action politique « Mind the Gap » dont la mission était de lever des fonds pour financer des candidats démocrates. Lors du cycle électoral de 2020, Sam Bankman‑Fried a été le deuxième plus grand donateur individuel démocrate.

La Commission des services financiers de la Chambre des représentants doit tenir une audience le mois prochain pour discuter de l’effondrement de FTX. Mais, selon un article du Washington Free Beacon, Sam Bankman‑Fried et d’autres cofondateurs de FTX ont versé plus de 300.000 dollars à neuf membres de cette commission.

Certaines des contributions les plus importantes sont allées aux démocrates du groupe de travail sur les actifs numériques de la commission, ce même groupe de travail dont la tache a été de mettre au point la réglementation de l’industrie de la cryptomonnaie.

Le représentant Sean Casten (Parti démocrate‑Illinois), qui siège à cette commission, a également embauché le frère de Sam Bankman‑Fried dès 2019. Gabe Bankman‑Fried a fait partie du personnel du Capitol pendant deux ans.

Dans une interview accordée à Epoch Times, le républicain George Santos, un représentant nouvellement élu dans l’État de New York, a déclaré qu’il s’inquiétait de voir les démocrates minimiser les violations de Sam Bankman‑Fried.

Il a souligné que la présidente de la commission de la Chambre des représentants, Maxine Waters (Parti démocrate‑Californie), avait déjà indiqué que ni FTX ni Sam Bankman‑Fried ne feraient l’objet d’une action collective.

« Je suis donc un peu préoccupé par le fait que les démocrates, canards boiteux au Congrès, vont détourner la question entre maintenant et le début du nouveau Congrès », a‑t‑il déclaré. « C’est une affaire sur laquelle je veux vraiment enquêter. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.