Mort de Jean-Claude Gaudin, ancien maire de Marseille pendant 25 ans

Par Epoch Times
20 mai 2024 13:50 Mis à jour: 20 mai 2024 14:58

Jean-Claude Gaudin, longtemps figure de la vie politique à droite et ancien maire de Marseille, la deuxième ville de France qu’il a incarnée et dirigée pendant 25 ans, est décédé à l’âge de 84 ans, a-t-on appris dimanche. 

« Jean-Claude Gaudin n’est plus. Il était Marseille faite homme. De sa ville, sa passion, il avait l’accent, la fièvre, la fraternité. Pour elle, cet enfant de Mazargues (quartier de Marseille, ndlr) s’était hissé aux plus hauts postes de la République qu’il a servie. Je pense à ses proches et aux Marseillais », a écrit le président Emmanuel Macron sur le réseau social X.

Un « grand maire »

Les Marseillais ont réagi à la mort d’un « grand maire » au micro de BFMTV. Une habitante a décrit « quelqu’un de charismatique, qui a fait beaucoup pour Marseille et les Marseillais ». « Petit pincement au cœur, c’était une figure emblématique de Marseille », a confié un Marseillais alors que d’autres ont souligné son caractère et son accent. « Un homme aimable, souriant, très marseillais avec un fort accent et qui a bien mené la ville pendant des années », a déclaré une autre Marseillaise. « C’était un grand maire », a résumé un autre habitant.

« Jean-Claude Gaudin était comme un père pour moi, tout le monde le sait mais je veux l’écrire. Un grand homme d’État, un inoubliable maire de Marseille dans notre Histoire bimillénaire, et surtout un homme avec un cœur énorme », a réagi de son côté sur X Martine Vassal, son « héritière » présomptive et malheureuse pour la mairie au 2020, aujourd’hui présidente de droite du département et de la métropole Aix-Marseille-Provence.

« J’aimais sa gouaille. J’admirais son courage. J’écoutais ses conseils »

Le président des LR Éric Ciotti lui a immédiatement rendu hommage sur X, saluant un homme qui « aimait Marseille plus que tout ». « J’aimais sa gouaille. J’admirais son courage. J’écoutais ses conseils. Je suis fier d’avoir travaillé à ses côtés. Ma peine est immense, je perds un ami », a-t-il ajouté.

« Jean-Claude Gaudin était la voix et le visage de Marseille. Il a été pendant des décennies passionnément politique, mélange bonhomme et truculent de démocratie chrétienne et de libéralisme », a pour sa part réagi sur X le président du MoDem François Bayrou.

L’actuel maire divers gauche, Benoît Payan, qui ne ménageait pas ses critiques dans l’opposition et a souvent assuré avoir récupéré avec ses équipes une ville dans un état « lamentable » lui a rendu hommage sur X : « Jean-Claude Gaudin paraissait insubmersible. Son départ me peine infiniment. À celui qui aimait tellement Marseille, son histoire et ses habitants, je veux rendre un hommage ému et sincère. Il manquera à cette ville. Sa trace restera. »

L’ancien président de la République François Hollande a salué celui qui « a été pendant plusieurs décennies une figure de la vie politique française. Sa passion pour Marseille s’ajoutait à celle qu’il nourrissait pour la République ».

Ancien sénateur, député et ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ville et de l’Intégration sous Jacques Chirac entre 1995 et 1997, Jean-Claude Gaudin a surtout été maire Les Républicains de Marseille, la ville où il est né, de 1995 à 2020.

« Ça me hante chaque jour »

S’il a incarné la ville, ses dernières années de mandat ont été critiquées pour leur « immobilisme » par ses adversaires, et même certains alliés, et marquées par la tragédie de la rue d’Aubagne, le 5 novembre 2018. Deux immeubles insalubres d’un quartier populaire du centre – dont un propriété de la Ville – s’effondrent. Huit personnes meurent ensevelies.

L’onde de choc révèle l’ampleur du logement indigne dans une ville où 40.000 personnes vivent dans des taudis. Les associations accusent la mairie d’avoir ignoré les alertes. Dans la foulée, des milliers de personnes sont évacuées de logements déclarés en « péril imminent ». « Ça me hante chaque jour, en 24 ans je n’ai jamais connu un drame pareil », avait confié à l’AFP Jean-Claude Gaudin.

Deux ans plus tard, alors que ses héritiers potentiels à droite étaient divisés, certains ayant rejoint Emmanuel Macron, une coalition gauche-écologistes-société civile remportait la mairie après des élections municipales à rebondissements.

Une source proche de l’ancien maire, qui résidait le plus souvent dans sa résidence varoise de Saint-Zacharie, a confirmé le décès à l’AFP, sans précisions sur les circonstances.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT