Pays de la Loire : séquestrée et battue par son conjoint, elle parvient à lui fausser compagnie et se réfugie dans une banque

Par Séraphin Parmentier
31 décembre 2019 13:49 Mis à jour: 31 décembre 2019 13:49

La victime a expliqué aux gendarmes que son conjoint l’avait violée à plusieurs reprises et menaçait de la prostituer.

Le 26 décembre, une jeune femme de 21 ans a réussi à fausser compagnie a son conjoint qui l’accompagnait à la boulangerie à Vertou, une commune de plus de 20 000 habitants située à moins de dix kilomètres au sud-est de Nantes.

« Elle a enlevé ses chaussures en pleine rue et s’est mise à courir. Elle a trouvé refuge dans une banque. Et là, les gendarmes ont été appelés », a indiqué une source proche du dossier aux journalistes de Ouest-France.

La jeune femme a expliqué aux gendarmes qu’elle était victime de violences depuis le mois d’avril, date à laquelle elle a emménagé dans le logement de l’homme qu’elle venait de rencontrer.

« Elle a confié avoir été violée à plusieurs reprises et séquestrée à partir du 23 décembre, l’homme projetant de la forcer à se prostituer », poursuit la source des journalistes de Ouest-France.

« Le corps couvert de bleus », la jeune femme présente des « blessures […] impressionnantes ».

Le suspect déjà connu pour des faits de violences

Âgé de 36 ans, le suspect a été placé en garde à vue. « Il conteste tous les faits. Il affirme que les rapports sexuels dénoncés étaient consentis et que les coups dont a souffert la jeune femme ont été portés par une autre personne, dont il ignore l’identité », a déclaré le parquet de Nantes.

Le 28 décembre, le parquet de Nantes a requis le placement en détention provisoire du Vertavien, déjà connu de la justice pour des faits de violences conjugales sur une compagne précédente.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.