Pédocriminalité : plus de 400 membres identifiés au sein d’un réseau en Allemagne

Par Epoch Times avec AFP
14 janvier 2022 07:45 Mis à jour: 14 janvier 2022 11:29

Après deux ans d’enquête, la police de Cologne en Allemagne a annoncé le mercredi 12 janvier avoir identifié plus de 400 membres présumés d’un réseau pédocriminel ayant sévi dans tout le pays.

Les investigations menées depuis 2019 ont permis aux centaines de policiers d’identifier 439 suspects dans toute l’Allemagne. Une centaine d’entre eux venaient de la seule Rhénanie du Nord-Westphalie, la région la plus peuplée du pays.

« Nous avons des suspects de toutes les couches sociales », a déclaré le chef du groupe d’enquête Michael Esser lors d’une conférence de presse. Parmi eux, il y a « des gens qui gagnent bien leur vie et des personnes très instruites » ainsi que « des gens simples ».

« Ils vaquaient normalement à leurs occupations et rien dans leur environnement de travail n’indiquait que de tels actes avaient été commis », a-t-il ajouté.

 65 enfants âgés de moins d’un an à 17 ans

Quelque 65 enfants, âgés de moins d’un an à 17 ans, ont été identifiés par les enquêteurs comme étant les victimes de ce réseau pédocriminel. Dans la plupart des cas, les auteurs des crimes étaient issus de l’environnement familial le plus proche.

Dans cette affaire, 13 condamnations ont déjà été prononcées dont une peine de douze ans de prison visant en octobre 2020 le chef de ce réseau Jörg L. âgé d’une quarantaine d’années, il devait répondre d’accusations de dizaines de cas d’abus sexuels sur des enfants, dont sa propre fille, de viols et de diffusion de matériel pédopornographique.

Nommé « complexe d’abus de Bergisch Gladbach », ce réseau criminel a été découvert ces derniers mois par les enquêteurs de cette région de l’Ouest de l’Allemagne.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.