Portraits nébuleux de la Voie lactée dans des paysages hivernaux merveilleux capturés par un astrophotographe en Slovénie

Par Epoch Times
18 février 2022 01:13 Mis à jour: 18 février 2022 01:13

Uroš Fink n’a pas peur de faire de longues randonnées dans le froid glacial de l’hiver slave, dans des mètres de neige, même au milieu de la nuit. Cet astrophotographe slovène de 31 ans est motivé par le désir de réaliser d’incroyables images de notre Voie lactée.

Ce jeune ingénieur passionné par la photographie du ciel nocturne s’est lancé en décembre dernier dans une excursion sur le plateau de Velika Planina [« la grande plaine », ndt.] et a réussi à produire une image qui serait ensuite récompensée par le milieu de l’astrophotographie de paysages.

Il a loué une petite cabane confortable sur ce plateau particulier de la région nord du pays et, après avoir pris de nombreuses notes, planifié et repéré la composition parfaite pendant la journée, il est parti à la tombée de la nuit.

Ce mois-là, le moment était idéal pour observer la comète Leonard, la plus brillante de l’année, avec sa queue caractéristique et sa lueur verte floue, qui passait devant la Terre.

« Comète Léonard et Chapelle » (Avec l’aimable autorisation d’ Uroš Fink )

« Mes jambes étaient fatiguées avant même que je ne sorte, mais au départ, il y avait la motivation et une grande envie de créer de belles images », a-t-il confié à Epoch Times au sujet de son aventure. « J’ai passé toute la nuit seul, dans un grand périmètre autour de moi, il n’y avait pas âme qui vive, juste moi, la nature et les étoiles. C’est difficile de décrire ce sentiment avec des mots, mais c’était indescriptiblement beau, un sentiment de liberté, de petitesse, de bonheur. Un sentiment qui ne sortira pas de ma tête avant un certain temps. »

À l’aide de son Nikon D600 Astromod, avec un dispositif de suivi SkyWatcher afin de figer les étoiles pendant une longue exposition, il a photographié le ciel et capturé toutes les merveilles et les couleurs que l’œil humain ne peut pas voir. Le premier plan était photographié séparément, pour obtenir la netteté et les détails souhaités. Les deux éléments ont ensuite été combinés par ordinateur.

« Hors de ce monde » (Avec l’aimable autorisation d’Uroš Fink)

Peu à peu, la nuit commençait à tomber et Uroš a réalisé qu’il devrait faire une longue marche de plus d’une heure pour retourner au refuge. Cela faisait déjà 24 heures qu’il n’avait pas dormi, il ne sentait plus ses doigts dans ce froid à moins 10°C. De plus, c’était une randonnée éprouvante de devoir porter son sac à dos de 35 kg. « Mais je l’ai fait ! », a-t-il raconté. « Je ne regrette rien, je suis même plus qu’heureux d’avoir fait cette incroyable expédition. »

Cette expérience lui a permis de réaliser les magnifiques images présentées ici, ainsi que de participer au prix du Photographe de la Voie lactée de l’année 2021, décerné par Capture the Atlas, qui sélectionne les meilleures images d’astro-paysages du monde entier.

Selon lui, c’est sa plus grande réussite. En outre, il s’est également classé troisième dans la catégorie « drone » au salon international de Drone & Astrophotography en 2020 et 2021. Ses images ont également été présentées par la NASA et des sites de photographie tels que Nightscaper et Milky Way Chasers.

Voici d’autres photos d’astro-paysages prises par Uroš Fink :

« Voie du temps » (Avec l’aimable autorisation d’Uroš Fink)
« Panneau stellaire » (Avec l’aimable autorisation d’Uroš Fink)
« Arbre, chasseur et flèche » (Avec l’aimable autorisation d’Uroš Fink)
« Conte d’hiver » (Avec l’aimable autorisation d’Uroš Fink)
« Le paradis des cygnes » (Avec l’aimable autorisation d’Uroš Fink)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.