Pyrénées-Orientales: des lucioles «féroces» observées près de Perpignan se propagent dans le département

Par Emmanuelle Bourdy
25 juin 2022 17:34 Mis à jour: 25 juin 2022 17:34

Un phénomène étonnant se produit actuellement dans la région historique des Pyrénées-Orientales, à savoir le Vallespir. À certaines heures, les habitants peuvent voir des points lumineux se déplaçant jusqu’à 3 mètres au-dessus du sol. Il s’agit de lucioles sud-américaines.

Des lucioles, qui viennent d’Amérique du sud (Uruguay et Argentine), ont fait leur apparition dans le département des Pyrénées-Orientales depuis deux ans, rapporte Actu Perpignan. Si ces petits points lumineux observés après le coucher du soleil sont agréables à nos yeux, ils sont pourtant de « féroces » prédateurs pour les vers de terre, lorsqu’ils sont à l’état de larves. Des spécialistes craignent que ces insectes envahissent tout le département des Pyrénées-Orientales d’ici à 2025.

Elles pourraient se propager dans tout le département

Elles aiment particulièrement les milieux humides et les habitats ouverts tels que les prairies, les jardins et les pelouses. Ces « Photinus Signaticollis », de leur nom scientifique, progressent chaque année d’environ 10 kilomètres et se propagent ainsi depuis deux ans.

En 2020, les lucioles sud-américaines étaient alors présentes sur les communes de Maureillas, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Les Cluses, et Le Boulou, détaille Actu Perpignan. En 2021, elles ont été remarquées à Banyuls-sur-Mer, Saint-Cyprien et Céret. Cette année, c’est dans le Vallespir qu’elles ont été observées. À ce rythme les spécialistes présagent que d’ici à 2025, leur propagation couvrira l’ensemble du département.

On peut les observer environ une demi-heure après le coucher du soleil

Et cela peut être inquiétant car les larves des Photinus Signaticollis sont de redoutables prédateurs pour les vers oligochètes, plus communément appelés les vers de terre. Selon especes-exotiques-envahissantes.fr, des travaux sont menés afin de jauger l’impact délétère que cette espèce peut avoir sur la biodiversité. Le média souligne que ces insectes, à l’état de larves, ont probablement été transportés d’Amérique du Sud jusqu’en France à travers la terre de plantes d’ornementation.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient observer ce phénomène, il faut être sur le qui-vive dès la tombée de la nuit. En effet, ces lucioles seront visibles environ une demi-heure après le coucher du soleil et ce, durant 30 minutes seulement. Et attention à ne pas les confondre avec les vers luisants, qui eux, ne volent pas et restent au sol.

Et si jamais vous avez la chance d’assister à leur spectacle, vous pouvez aider l’Observatoire des Vers Luisants et Lucioles (OVL) en répondant à un questionnaire. Vos observations permettront ainsi de faire avancer la recherche sur cet insecte et de voir sa progression quant à sa prolifération.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.