Le tremblement de terre en Albanie a fait plus de 25 morts et 600 blessés – les secouristes continuent de creuser

Un enfant vivant a été sauvé des décombres d'un bâtiment, ce qui a fait naître l'espoir de trouver d'autres survivants
Par Anastasia Gubin - La Gran Epoca
28 novembre 2019 03:14 Mis à jour: 28 novembre 2019 03:14

Le nombre de victimes du tremblement de terre de 6,4 sur l’échelle de Richter qui a dévasté l’Albanie le 26 novembre dernier ne cesse d’augmenter.

La plupart des morts, jusqu’à présent 25 décès confirmés, ont été retirés des décombres des bâtiments effondrés à Thumana, une ville située à environ 40 kilomètres au nord-ouest de Tirana, et dans le port de Durres, selon la chaîne de télévision Rai.

On s’attend à ce que ce nombre augmente au cours des prochaines heures, car les sauveteurs continuent de chercher des survivants alors qu’il y a un nombre encore inconnu de personnes disparues.

Le nombre de blessés est passé à 600, dont plusieurs grièvement. Hier soir, deux des personnes hospitalisées sont décédées des suites de l’impact qu’elles ont subi.

Avertissement : cet article contient des images dérangeantes.

Un travailleur humanitaire vient en aide à un survivant pris au piège dans les décombres d’un bâtiment effondré à Thumane, au nord-ouest de la capitale Tirana, à la suite du tremblement de terre qui a frappé l’Albanie le 26 novembre 2019. Des sauveteurs albanais ont creusé dans les décombres alors que des survivants désespéré, piégés dans des bâtiments effondrés, appelaient à l’aide. (STRINGER / AFP via Getty Images)

Un enfant a été extrait vivant des décombres d’un bâtiment effondré à Durres et les sauveteurs parlent de « miracle ». Il était terrifié et pleurait, son pyjama couvert de poussière, rapporte l’agence Ansa.

Cela a incité les membres de la famille à creuser même avec leurs mains dans l’espoir de retrouver davantage de survivants.

Un sauveteur aide un survivant coincé dans les décombres d’un bâtiment effondré à Thumane, au nord-ouest de la capitale Tirana, après le tremblement de terre qui a frappé l’Albanie, le 26 novembre 2019. (STRINGER/AFP via Getty Images)

Le tremblement de terre a détruit deux hôtels sur la plage, tuant au moins cinq personnes à l’intérieur, alors que huit autres personnes, selon des témoins, ont été prises au piège dans les décombres d’une maison.

« La fin du monde est arrivée. Les plâtres tombaient les uns après les autres, on pouvait voir des briques sortir des murs, je me sentais à l’intérieur d’un film apocalyptique », a déclaré un résident italien en Albanie à l’agence Ansa Antonio Imperiale.

Le tremblement de terre a également provoqué la panique dans la capitale Tirana. Les gens sont sortis dans les rues et avaient peur de rentrer chez eux à cause du grand nombre de fortes répliques.

Les médias locaux rapportent que l’électricité a été coupée dans plusieurs villes.

Le 26 novembre 2019, les gens se réfugient dans un camp au stade de football de Durres, après que le tremblement de terre le plus violent depuis des décennies a fait au moins 25 victimes, dont des victimes piégées dans les débris de bâtiments effondrés. (GENT SHKULLAKU/AFP via Getty Images)

L’Institut albanais de sismologie a rapporté des dizaines de répliques de magnitude de 4,2 à 5,4 après le fort tremblement de terre principal qui s’est produit au large des côtes de Durres à 2 h 54 TU le 26 novembre.

Un travailleur humanitaire vient en aide à une survivante prise au piège dans les décombres d’un bâtiment effondré à Thumane, au nord-ouest de la capitale Tirana, à la suite du tremblement de terre qui a frappé l’Albanie le 26 novembre 2019. (STRINGER / AFP via Getty Images)

Selon le ministère albanais de la Défense, il s’agit du mouvement tellurique le plus fort des trente dernières années.

Le 26 novembre 2019, les gens se réfugient dans un camp au stade de football de Durres, après que le tremblement de terre le plus violent depuis des décennies a fait au moins 25 victimes, dont des victimes piégées dans les débris de bâtiments renversés. (GENT SHKULLAKU/AFP via Getty Images)

La communauté internationale s’est mobilisée en faveur de l’Albanie pour aider le pays à faire face aux graves conséquences du séisme. Selon les rapports du Premier ministre de Tirana, Edi Rama, « tous les amis de l’Albanie deviennent rapidement actifs », a rapporté Rai TV.

L’Italie, la Grèce, la France, la Turquie, l’Union européenne et les États-Unis ont été les premiers à envoyer ou à annoncer les premiers secours.

Les équipes de secours enlèvent les décombres d’un bâtiment effondré à Thumane, au nord-ouest de la capitale Tirana, à la recherche de survivants après le séisme qui a frappé l’Albanie le 26 novembre 2019. (ARMEND NIMANI / AFP via Getty Images)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.