Une bénévole a passé 3 ans à réparer des vêtements dans un centre de récupération et de réadaptation

"Je ne savais pas qu'il y a des personnes qui se soucient de gens comme nous."

Que vous le réalisiez ou non, les vêtements que vous portez peuvent avoir un effet sur la façon dont vous vous sentez par rapport à vous-même.

Peu importe s’ils sont trop serrés, trop lâches, trop courts ou trop longs s’ils ne sont pas tout à fait corrects, il y a de fortes chances que vous vous trouviez un peu mal à l’aise.

Barbara Wilson s’est donné pour mission de rendre un groupe d’hommes aussi confiants que possible près du centre-ville de Houston, au Texas.

Au cours des trois dernières années, Barbara a passé ses samedis à faire du bénévolat.

Barbara Wilson, 69 ans, a passé la majorité de ses samedis depuis trois ans à faire du bénévolat à Open Door Mission, un centre de rétablissement et de réadaptation.

Son travail ?

« Je suis une réparatrice. Je suis une maman réparatrice », a-t-elle dit à KTRK.

Elle donne de son temps en cousant des vêtements donnés.

Depuis que Open Door Mission travaille avec les sans-abri dans la communauté, les hommes qui reçoivent des services ont souvent des vêtements limités et dépendent des dons.

Bien que les dons soient grandement appréciés, les hommes n’ont pas toujours la possibilité de choisir la bonne taille, alors ils choisissent ce qui leur convient le mieux.

Barbara veut s’assurer qu’ils sont à leur avantage, malgré leur situation.

Mais, le samedi, Barbara est là avec son aiguille et du fil pour faire toutes les modifications nécessaires pour les hommes.

« Chaque fois que je suis ici, je dis à chacun d’entre eux que je les aime », dit-elle. « Certains d’entre eux me regardent comme ‘excusez-moi’ ? D’autres me font un grand sourire et me serrent dans leurs bras. »

La plupart des hommes apprécient son geste désintéressé.

Barbara a décrit certains des hommes comme ressemblant à des « chiots battus ». Ils ont appris à la respecter et, d’une certaine façon, elle fait presque partie du processus de rétablissement.

« Je ne savais pas qu’il y a des personnes qui s’occupent de gens comme nous », a dit Adam Rodriguez, un résident de l’établissement, à KTRK.

Même lors de la cérémonie de remise des diplômes, elle attend à proximité en cas de modification de dernière minute.

Barbara a aidé les hommes de Open Door Mission simplement en cousant leurs vêtements, mais ils l’ont aussi aidée.

« Ils m’ont réparée », dit-elle en souriant. « Je n’avais pas réalisé que j’avais autant de fissures moi-même. »

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

En plein tribunal, une mère se précipite vers le meurtrier de sa fille et le prend dans ses bras
– la raison va vous bouleverser

 
VOIR AUSSI