Une femme partage son amour avec son fiancé adorable et bienveillant, atteint de paralysie cérébrale et de déficience auditive

Par Louise Bevan
23 novembre 2021 21:01 Mis à jour: 23 novembre 2021 21:01

Une femme qui est tombée amoureuse d’un homme souffrant de déficience auditive et d’infirmité motrice cérébrale (IMC) raconte leur parcours, du coup de foudre jusqu’à l’organisation de leur mariage et de leur vie dans le monde en tant que couple formé d’une personne handicapée et d’une personne non handicapée.

Elyse Rucker, de l’Arkansas, et son fiancé, Jason Flynn, ne sont pas seulement tombés amoureux malgré leurs différences, mais plutôt en raison de ce qui fait de chacun d’eux un individu unique, méritant le bonheur.

« Être dans une relation personne handicapée-personne valide n’est pas bizarre ou atypique, nous n’en parlons tout simplement pas assez », a confié Elyse à Epoch Times. « Nous nous efforçons de briser la stigmatisation autour du handicap et des rencontres… notre relation peut sembler différente de l’extérieur, mais c’est juste deux personnes imparfaites qui apprennent à s’aimer et à aborder cette drôle de chose que nous appelons la vie. »

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Jason est né en bonne santé, mais a développé une déficience auditive et une infirmité motrice cérébrale (IMC) à la suite de complications. Une fois adulte, ses sœurs, désireuses d’aider leur frère à trouver une compagne, ont filmé Jason et mis en ligne une vidéo. Elyse a vu par hasard cette vidéo de Jason en 2018.

Elyse a montré la vidéo à son petit ami de l’époque, qui s’est montré désobligeant envers Jason. Avec le temps, leur relation a pris fin. En mars 2020, alors qu’Elyse était sur Facebook, elle est tombée sur la vidéo d’un couple formé d’une personne handicapée et d’une personne non handicapée et a été intriguée, car elle n’en avait jamais entendu parler. Elle s’est alors souvenue du bel homme, aventureux et amusant de la vidéo et l’a contacté par e-mail.

Elle a attendu anxieusement pendant six jours avant de recevoir une réponse de Jason.

« Nous avons instantanément commencé à nous envoyer des e-mails et cela a duré, dans les deux sens, pendant des semaines », a dit Elyse, comme l’a rapporté pour la première fois Love What Matters. « Nos conversations étaient variées, allant de nos aliments préférés aux voyages, en passant par les livres et la musique. C’était tellement facile de lui parler. »

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Lorsqu’Elyse a abordé le sujet du handicap de Jason, celui-ci en a parlé ouvertement. À l’époque, Elyse craignait que Jason interprète mal ses intentions lorsqu’il a appris qu’elle étudiait l’orthophonie. Mais au fur et à mesure que leur conversation passait des courriels aux textos, puis au chat vidéo, ils se sont rapprochés.

Elyse était nerveuse à l’idée de parler à ses amis de Jason, qui avait dix ans de plus qu’elle. Elle craignait qu’ils ne comprennent pas son attirance pour un homme handicapé. Mais quand elle le leur a dit, elle a réalisé qu’elle n’avait pas à s’inquiéter, car ils l’ont « beaucoup soutenue ».

« Ils avaient bien sûr des questions sur lui et son handicap, mais étaient quand même heureux pour moi », a-t-elle ajouté.

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Mais, pour la famille, c’est une autre histoire. La mère d’Elyse était nerveuse lorsqu’elle a appris que Jason s’envolait pour l’Arkansas afin de rencontrer sa fille, car elle craignait que le style de vie d’Elyse, qui aime le plein air, ne soit étouffé par un partenaire handicapé.

Réfléchissant aux appréhensions de sa mère, Elyse a dit : « J’ai fait remarquer que de nombreuses pathologies sont considérées comme des handicaps, comme ma sœur, qui a un diabète de type 1. Pourquoi un handicap devrait-il le rendre moins digne de moi ? »

Jason s’est envolé pour rencontrer Elyse en juillet 2020, trois mois après le premier contact du couple. Selon Elyse, les quatre jours passés à rencontrer la famille et les amis, à nager dans un ruisseau et à visiter le parc national de Hot Springs ensemble semblaient « naturels ».

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

En sa présence, Elyse a dû s’habituer à la spasticité (raideur musculaire) de Jason, qui affectait sa démarche et son discours. Lorsque le couple a commencé à utiliser en public la langue des signes américaine (ASL) pour compléter leurs conversations, Elyse a rapidement remarqué que les gens les regardaient fixement.

« Être avec Jason en public était un peu angoissant pour moi, car je n’avais jamais été en public avec une personne handicapée dans un sens romantique », explique-t-elle.

Pourtant, alors que certaines personnes semblaient penser que Jason n’était pas « intelligent » et lui « parlaient comme à un bébé », Elyse a souligné que la plupart les traitaient comme n’importe quel autre couple.

D’après ce qu’Elyse a appris, elle pense que la communauté des personnes handicapées dans son ensemble veut être traitée comme tout le monde et est ouverte aux questions sur la façon d’interagir. En règle générale, Elyse a dit : « S’il y a quelque chose que vous ne diriez pas ou ne feriez pas à une personne valide, ne le dites ou ne le faites pas à une personne handicapée. L’éducation est la clé de tout dans la vie. »

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Lors de leur dernière soirée ensemble en Arkansas, le couple a décidé qu’il voulait aller de l’avant dans leur relation. Jason a dit à Elyse qu’il l’aimait et, dès le lendemain matin, elle lui a dit la même chose.

Depuis qu’elle a appris à connaître Jason, la mère d’Elyse a appris à l’aimer aussi et soutient leur relation. Elyse s’émerveille de la chance qu’elle a d’avoir trouvé l’âme sœur.

« Je savais que j’aimais Jason avant de le rencontrer en personne », a-t-elle dit. « Il est la personne la plus douce, la plus gentille et la plus attentionnée que j’ai jamais rencontrée. »

Elyse est convaincue qu’« un couple ne peut pas vraiment apprendre à se connaître sans adversité, et comme l’adversité est la première chose que vous apprenez sur votre moitié, tout est assez transparent dès le départ. »

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Le handicap de Jason ne change rien à leur relation, affirme Elyse. Elle n’est pas une aide-soignante et Jason est très indépendant. En fait, il peut faire certaines choses qu’Elyse ne peut pas faire.

« Le handicap de Jason est une partie importante de lui, mais ce n’est pas la chose la plus importante chez lui », raisonne-t-elle. « Un handicap ne devrait jamais rendre quelqu’un moins digne de trouver l’amour. »

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Gérant leur relation à distance pendant de nombreux mois, Elyse et Jason ont profité de « soirées de rendez-vous amusantes » par chat vidéo, ont échangé des colis-surprises par la poste et ont voyagé lorsque les circonstances le permettaient.

Selon un post sur Instagram, en juillet 2021, après que Jason a demandé Elyse en mariage, le couple s’est fiancé et a emménagé ensemble en Oregon. Ils prévoient maintenant se marier en octobre 2022.

(Avec l’aimable autorisation d’Elyse Rucker)

Ils continuent également à partager des moments de leur vie, d’amour et de leur relation sur Instagram et TikTok. De plus, ils sont devenus ensemble de fervents défenseurs de l’inclusivité.

« L’objectif des efforts d’inclusion est en fait de voir et de reconnaître les différences », a expliqué Elyse à Epoch Times. « Voir les gens dans leur intégralité, handicap et tout, vous aidera à les traiter de la manière dont ils veulent et méritent d’être traités. »

« Reconnaître les différences. Célébrer la diversité. Pratiquer l’inclusion. Ce sont des choses qui feront du monde un endroit meilleur et plus accueillant. »


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C’est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.