Une nouvelle étude prouve qu’il n’y avait aucune relation entre le port du masque obligatoire à l’école et des taux plus bas de Covid-19

Par Zachary Stieber
30 mai 2022 21:41 Mis à jour: 31 mai 2022 05:41

L’obligation de porter des masques dans les écoles a été imposée pendant la pandémie de Covid‑19, mais une nouvelle étude a conclu qu’il n’y avait aucun lien entre le port de masques dans les écoles et des taux plus bas de Covid‑19.

Une étude largement citée, publiée par les centres de contrôle et de préventions des maladies américains (CDC) en 2021, concluait que les écoles sans obligation de port de masque étaient 3,5 fois plus susceptibles d’être touchées par une épidémie de Covid‑19.

Les chercheurs, dont Ariella Dale des CDC, étaient parvenus à cette conclusion après avoir analysé les données des comtés de Maricopa et de Pima en Arizona. Selon eux, leur étude prouvait que le port du masque obligatoire de la maternelle à la terminale était indispensable pour prévenir le Covid‑19.

Cette étude a donc été publiée dans le Morbidity and Mortality Weekly Report, une revue qui n’accepte que des articles examinés par les hauts responsables des CDC et communément considérée comme la « voix officielle » des CDC.

Mais dans une nouvelle étude, un autre groupe de chercheurs a récupéré le même type de données et suivi les mêmes méthodes que les CDC sur un échantillon beaucoup plus vaste d’écoles et sur une durée plus étendue.

Les recherches ont montré des « résultats similaires », ont écrit Ambarish Chandra, professeur d’économie à l’Université de Toronto, et le Dr Tracy Høeg, épidémiologiste en Californie. À ceci près, apprenait-on ensuite, que « l’intégration d’un échantillon plus large et d’une période plus longue n’a montré aucune relation significative entre les mandats de port de masque et les taux de cas ».

L’étude a été prépubliée dans The Lancet. La recherche a été financée par l’Université de Toronto.

Alors que l’étude des CDC comprenait les données de 1020 écoles publiques dans les deux comtés de l’Arizona, la nouvelle étude a analysé les données de 565 comtés. D’autre part, alors que l’étude des CDC portait sur une période allant du 15 juillet au 31 août 2021, la nouvelle étude a prolongé la période analysée de quatre semaines.

Le Pr Chandra et le Dr Høeg ont déclaré que les cas ont rapidement diminué au cours des semaines qui ont suivi la date de publication de l’étude des CDC, et que cette diminution a été plus rapide dans les comtés où le masque n’était pas obligatoire.

Dans une analyse distincte, les deux chercheurs ont examiné les données de 1832 comtés, y compris des comtés où la rentrée scolaire a lieu plus tard dans l’année et qui n’étaient donc pas inclus dans l’article des CDC. Cette analyse a confirmé l’absence de lien entre le port de masque obligatoire et le taux de Covid‑19.

« Les districts scolaires qui choisissent de rendre le port du masque obligatoire sont susceptibles d’être systématiquement différents de ceux qui ne le font pas, et ce, de bien des façons, souvent non repérées. Mais nous n’avons pas réussi à établir une relation entre le port du masque dans les écoles et le nombre de cas parmi les enfants en utilisant les mêmes méthodes [que les CDC] mais une population plus importante, plus diversifiée sur le plan national et sur un intervalle plus long », ont déclaré les chercheurs. « Notre étude démontre que les études d’observation des interventions dont l’ampleur de l’effet est faible ou modérée sont sujettes à des biais causés par la sélection et les variables omises. Les études randomisées peuvent informer de manière plus fiable les politiques de santé publique. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.