VIDÉO – «L’État prélève quasiment 50% de la richesse produite en France»

Virginie Pradel, avocate fiscaliste, était l’invitée de RMC le 30 novembre 2018. L’avocate a rappelé le constat que « les prélèvements obligatoires représentent plus de 48 % de notre PIB. L’État prélève quasiment 50 % de la richesse produite en France ». D’autres analystes économiques et politiques expliquent comment la France en est arrivée à ce taux d’imposition des Français.

Selon François Lenglet au micro de RTL, la progression des dépenses publiques (des impôts), provient d’abord de la forte augmentation de la redistribution. 750 milliards d’euros sont prélevés chaque année par l’État et la sécurité sociale pour les remboursements des soins, pour les arrêts maladie, les retraites, les aides et allocations sociales. Selon l’analyste économique : « Cette partie des dépenses de l’État a littéralement phagocyté les services publics classiques en dévorant les moyens publics. Aujourd’hui, la redistribution représente en moyenne le tiers du revenu des ménages. »

Selon, l’avocate Virginie Pradel, « il y a trop de mauvaises dépenses publiques, l’État doit donc prélever toujours plus pour couvrir ces dépenses. »

Pour l’avocat Gilles-William Goldnadel, cela vient aussi d’un pays que l’on a habitué à l’assistanat.

Vous avez apprécié cet article ? Laissez-nous un commentaire et partagez-le sur les réseaux sociaux

VIDÉO RECOMMANDÉE

Fiscalité : la France toujours championne d’Europe des impôts et des cotisations sociales

 
VOIR AUSSI