Une « mamie à l’action », âgée de 70 ans, nettoie 52 plages et lance une campagne radicale contre les matières plastiques

Pat Smith, de Cornouailles, sur la côte sud du Royaume-Uni, s’est donné pour mission de nettoyer les plages de l’Angleterre.

Pat est âgée de 70 ans, mais elle ne pense pas seulement à elle, à sa famille et à sa communauté : Pat veut protéger et préserver notre humble planète pour les générations à venir, et ce, grâce à un effort personnel gargantuesque et à une nouvelle campagne impressionnante.

Pat a été exposée à la question de la pollution plastique sous la forme d’un documentaire qui l’a profondément touchée. « Je pense que c’était la première fois que j’ai eu l’impression qu’il y avait un problème dans les océans », a-t-elle dit. Après une nuit blanche, la décision de Pat a été prise : « Je dois faire quelque chose. »

Âgée de 70 ans, cette travailleuse acharnée a pris une résolution pour 2018 : chaque semaine, elle nettoierait une plage. Bien déterminée, Pat s’est mise à réaliser son ambition et a attiré l’attention et le soutien de la communauté de sa ville natale. Avec l’aide indispensable de bénévoles et de ses propres petits-enfants, Pat a atteint son objectif et avait nettoyé 52 des nombreuses plages de Cornouailles à la fin de 2018.

Surnommée une « mamie d’action » par la série documentaire Amazing Humans de la BBC Three, Pat a été filmée sur la plage, armée d’un ramasseur de déchets et d’une généreuse dose de passion pour cette cause. « Cela me met tellement en colère », s’est exclamée Pat devant la caméra, en ramassant un déchet qui avait été jeté à quelques mètres à peine d’une poubelle.

« On peut descendre à la plage et elle a l’air parfaitement propre », a poursuivi Pat, mais… on trouve des petits morceaux de filet, des bouts de corde, des morceaux de bouteilles, des canettes, ce genre de choses qui viennent d’être emportées par la marée. Ces objets sont – comme Pat l’a bien identifié – « dommageables pour la vie marine et les oiseaux ».

Lors du long processus de nettoyage des plages de Cornouailles, Pat lutte parfois pour garder son enthousiasme intact. « C’est difficile de ne pas se sentir vraiment déprimée à propos de tout cela », a-t-elle admis. « Je ne veux pas voir cette tortue avec une paille dans le nez. Je ne veux pas voir le phoque avec le cou coupé par un filet de pêche. Je ne veux pas voir ces choses qui arrivent à notre faune. »

Le nettoyage de la plage n’était que le début de la campagne de Pat. De mieux en mieux informée et de plus en plus préoccupée, Pat s’est tournée vers la cause profonde de la pollution plastique : le plastique que nous consommons en premier lieu. La « mamie d’action » a lancé une campagne intitulée The Final Straw avec pour mission de sensibiliser le public au gaspillage et à la myriade de dangers des pailles en plastique. Utilisées de façon omniprésente et en quantités alarmantes, les pailles de plastique finissent dans les sites de déchets, dont la biodégradation prend entre 50 et 200 ans, et dans les océans, ce qui a souvent des effets dévastateurs sur la vie marine.

Pat envisage Cornouailles sans paille en plastique et, à ce jour, a encouragé 600 entreprises locales à cesser d’utiliser du plastique inutilement. Elle espère faire de Cornouailles un duché exemplaire dans le mouvement sans plastique au Royaume-Uni.

Grâce à son extraordinaire réussite personnelle dans le nettoyage des plages de Cornouailles et à son action communautaire de plus en plus efficace, Pat prouve que les gens, dont les habitudes font partie du problème, peuvent aussi jouer un rôle important dans la solution. « J’embête parce que je m’en soucie », a dit Pat. « Je me soucie assez de mes petits-enfants pour qu’ils aient un avant-goût de l’émerveillement que j’ai vécu. Je ne m’arrêterai pas tant que je pourrai encore toucher mes orteils et ramasser des trucs par terre. »

«La mamie d’action continuera sa démarche ! »

Vous pouvez jouer votre rôle dans la campagne anti-plastique en regardant l’appel à l’aide de The Final’s Straw, ci-dessous !

Version originale

 
VOIR AUSSI